Ouvrir le menu principal

Société marseillaise de crédit

banque française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SMC.

La Société marseillaise de crédit (SMC) est une banque française appartenant au Crédit du Nord. Avec 155 agences, c'est la principale banque du Sud-Est de la France, son réseau s'étendant de Béziers à Menton.[1]

Histoire de la banqueModifier

Fondée deux ans avant la faillite du Crédit mobilier, la Société marseillaise de crédit a été autorisée par décret impérial du [2] sous le nom de « Société marseillaise de crédit industriel et commercial et de dépôts », les statuts ayant été reçus par maître Pascal, notaire à Marseille. Figurent au rang des deux fondateurs : Albert Rostand, banquier (fils de Bruno Rostand, frère d'Alexis-Joseph Rostand) et Étienne Émilien Rey de Foresta. Le capital de départ est de 40 000 actions de 500 francs chacune (soit 20 millions de francs-or). Au rang des administrateurs, on trouve : Henry Bergasse, Paul Henri Daru, Joseph Grandval, Jean-Baptiste Pastré (de la Maison Pastré frères), Jules Charles-Roux, etc.

L'expansion rapide de Marseille fait que la banque est déjà la seizième capitalisation boursière française en 1890[3].

La banque est nationalisée en .

Entre 1989 et 1992, Denis Bonnasse vend sa société de bourse[4] à la Société marseillaise de crédit qui cède le contrôle de la société de bourse marseillaise Blisson Bonnasse à la Banque Pallas.

La Société marseillaise de crédit est privatisée en 1998 puis rachetée par le CCF qui devient HSBC France. Vendue en 2008 au Groupe Banque populaire, elle est rachetée en 2010 par le Crédit du Nord (groupe Société générale).

En la Société marseillaise de crédit intègre le système informatique du groupe Crédit du Nord.

Elle a été la première en France à installer en 1968 (agence et le siège social de Marseille) une caisse de retrait automatique.

RéférencesModifier

  1. https://www.lesechos.fr/19/10/2012/LesEchos/21295-156-ECH_la-societe-marseillaise-de-credit-devient-la-premiere-banque-du-sud-est.htm
  2. Bulletin des lois de l'Empire français, Volume 26, Google Books
  3. « Le marché financier boursier et le financement des entreprises françaises (1890-1939), thèse de doctorat de Pierre-Cyrille Hautcœur, sous la direction de Christian de Boissieu, page 47 », université de Paris I Panthéon-Sorbonne,
  4. La charge d'agent de change se transforme d'abord en société de bourse à partir de 1989 lors de la réforme de la bourse. Puis dans un second temps, l’agrément no  GP 9126 en date du 6 août 1991 délivré à la société Blisson Bonnasse Gestion devient caduc à la suite de la transformation de la société de bourse Blisson Bonnasse S.A. en société de gestion de portefeuille, cette dernière est alors agréée par la Commission des opérations de bourse le 16 mars 1992, sous le numéro GP 92-05.

Lien externeModifier