Ouvrir le menu principal

Lombeek-Sainte-Catherine

section de Ternat, Belgique
(Redirigé depuis Sint-Katherina-Lombeek)

Lombeek-Sainte-Catherine
Lombeek-Sainte-Catherine
L'église Sainte-Catherine
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand
Arrondissement Hal-Vilvorde
Commune Ternat
Code postal 1742
Démographie
Population 6 085 hab. (2006)
Densité 964 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 52′ 28″ nord, 4° 09′ 21″ est
Superficie 631 ha = 6,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Brabant flamand

Voir sur la carte administrative du Brabant flamand
City locator 14.svg
Lombeek-Sainte-Catherine

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Lombeek-Sainte-Catherine

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Lombeek-Sainte-Catherine

Lombeek-Sainte-Catherine[1], (Sint-Katherina-Lombeek en néerlandais), est une section de la commune belge de Ternat située en Région flamande dans la province du Brabant flamand.

HistoireModifier

Lombeek-Sainte-Catherine fut mentionnée pour la première fois en 1222 sous le nom de Lumbeka; pendant un temps, celle-ci faisait partie de la paroisse Wambeek, dans le domaine de Nivelles, Duché de Brabant.

Après la suppression de la seigneurie Ternat ou Cruykenbourg par les Français à la fin du XVIIIe siècle, Lombeek-Sainte-Catherine est devenue une municipalité séparée, qui en 1976 a de nouveau été fusionnée avec Ternat et Wambeek.

Les fermes carrées du Brabant Hof ten Berg et Hof van Lombeek datent du XVIIIe siècle. La première ferme était connectée était le moulin à eau de l'étang Ten Berg. Avant l'entrée de la deuxième ferme se trouvait le petit château de Lombeek jusqu'au XVIIe siècle. Le seigneur Jan van Lombeke a combattu dans la Bataille de Worringen en 1288 avec le duc Jean Ier de Brabant. Derrière l'église Sainte-Catherine se trouve le vieux presbytère.

Jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, une grande partie de Lombeek était encore boisée. Le nom du hameau Den Bos nous le rappelle.

La plus grande forêt était Bosch van Overalphen, divisé en le Hertogenbosch et le bois d'Affligem. À la fin du XXe siècle, le gouvernement a reboisé une petite partie du Hertogenbosch. Il porte maintenant le nom étymologique populaire Hertigembos.

Au XIXe siècle Sint-Katherina-Lombeek a obtenu une gare sous le nom Essene - Lombeek, avant Liedekerke - Teralfene.

Après la Première Guerre mondiale, la dernière grande partie du Hertogenbosch a été déboisée et la Nieuwbaan, rue principale du hameau de Den Bos, a été créée.

Personnalités de cette communeModifier

RéférencesModifier