Signe mutable

En astrologie, on appelle signe mutable[1] un signe du zodiaque qui se trouve à la fin d'une saison. Les quatre signes mutables sont ainsi les Gémeaux (fin du printemps), la Vierge (fin de l'été), le Sagittaire (fin de l'automne) et les Poissons (fin de l'hiver).

Dans un thème astrologique, « une nette prédominance du Mutable au détriment du Fixe ou du Cardinal dénote une personnalité souple, adaptable, réceptive, ouverte, assimilatrice, rapide et instable » [2]. Elle peut aussi porter à l'indécision, l'irrésolution[3].

Notes et référencesModifier

  1. Les signes mutables sont appelés ainsi parce qu'ils correspondent à la fin des saisons, où déjà l'influence de la saison suivante commence à se faire sentir : ils préparent ainsi une mutation.
  2. Roselyne d'Ormesson, L'aide-mémoire de l'astrologue : De A à Z, Éditions Alain Brêthe, (ISBN 978-29-06803-22-0), p. 188.
  3. Bernard Baudouin, Dictionnaire de l'astrologie, Éditions de Vecchi, (ISBN 978-27-32829-93-7), p. 86.

Voir aussiModifier