Sigfrith
Biographie
Décès
Abbé de l'Église catholique
Abbé de Wearmouth

Sigfrith, Sigefrith ou Sigfrid est un moine anglo-saxon mort le . Il est le troisième abbé de Wearmouth, en Northumbrie.

BiographieModifier

Diacre à l'abbaye de Wearmouth-Jarrow, en Northumbrie, Sigfrith est élu abbé du monastère Saint-Pierre de Wearmouth vers 686, après la mort d'Eosterwine, alors que le fondateur de l'abbaye, Benoît Biscop, effectue un pèlerinage à Rome. Cette élection est approuvée par Ceolfrith, qui dirige le monastère voisin de Saint-Pierre de Jarrow. À son retour, Benoît confirme l'élection de Sigfrith et se consacre à ses études et à la prière[1].

Sigfrith souffre d'une maladie pulmonaire. Il finit par en mourir le [2] ou 689. Benoît, lui-même victime d'une maladie incurable, nomme Ceolfrith pour lui succéder à la tête des deux monastères de Wearmouth et de Jarrow avant sa propre mort, le de l'année suivante[3].

Après sa mort, Sigfrith est considéré comme saint par la communauté de Wearmouth-Jarrow. Sous l'abbatiat de Hwætberht, ses restes et ceux de son prédécesseur Eosterwine sont transférés sous le grand autel de Wearmouth, auprès de ceux de Benoît Biscop[4].

RéférencesModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier