Sidi ben Achir

Ahmed ben Mohammed ben Omar ben Achir al-Andaloussi[1], dit Sidi ben Achir ou Ahmed ben Achir[1] (variante : ben Acher), né en Al-Andalus à Jimena dans la région de Cadix[2] et mort en 1364[1] à Salé, est l'un des principaux saints de la ville de Salé, avec Sidi Abdellah ben Hassoun et Sidi Ahmed Hajji.

Le mausolée de Sidi ben Acher à Salé
Entrée du mausolée de Sidi Ben Achir à Salé.

Son mausolée se trouve sur la pointe ouest de Salé, donnant son nom au bastion Addoumoue voisin, communément appelé Borj Sidi ben Achir. Le mausolée a été restauré par les sultans alaouites Moulay Abdellah ibn Ismail, Moulay Abderrahmane ibn Hicham et à partir de 2012 par SM le Roi Mohammed VI [1]

La famille salétine des AMAR lui est affiliée.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Autres saints de Salé

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Ismaïl Alaoui (dir.), Driss Mrini (dir. et ill.) et al., Salé : Cité millénaire, Rabat, Éclat, coll. « Trésors d'une ville », , 199 p. (ISBN 9981-9995-0-4), partie 2, « Les zaouïas et les mausolées », p. 72  
    Paragraphe consacré au mausolée de Sidi ben Achir.

Notes et référencesModifier