Shippingport (ARDM-4)

Shippingport (ARDM-4)
illustration de Shippingport (ARDM-4)
USS Dallas sur Shippingport en 2001
Type Quai de réparation auxiliaire
Classe ARDM-1 class Medium Auxiliary Repair Dry Dock
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Constructeur Bethlehem Steel
Chantier naval Sparrows Point Drapeau du Maryland Maryland
Quille posée
Lancement
Armé
Statut en service
Équipage
Équipage 6 officiers, 125 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 149,96 mètres (492 pi)
Maître-bau 29,30 mètres (96,1 pi)
Tirant d'eau 10,13 mètres (33,2 pi) (en charge)
Déplacement 5 400 tonnes (à vide)
Propulsion aucune
Caractéristiques commerciales
Capacité 7 800 tonnes
Caractéristiques militaires
Armement aucun
Carrière
Pavillon États-Unis
Port d'attache Groton Drapeau du Connecticut Connecticut
Localisation
Coordonnées 41° 23′ 53″ nord, 72° 05′ 13″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Connecticut
(Voir situation sur carte : Connecticut)
Shippingport (ARDM-4)
Shippingport (ARDM-4)
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
(Voir situation sur carte : États-Unis)
Shippingport (ARDM-4)
Shippingport (ARDM-4)

Shippingport (ARDM-4), est à l'origine un quai de réparation auxiliaire moyen, un type de cale sèche flottante auxiliaire non automotrice de l'US Navy de classe ARDM-4[1],[2]. Elle est l'une des deux cales sèches de réparation auxiliaires moyennes de la marine et a été la première cale sèche flottante construite pour l'US Navy depuis la Seconde Guerre mondiale.

HistoriqueModifier

Construit en 1977 par la Bethlehem Steel à Sparrows Point dans le Maryland, et livré le l' ARDM-4 est toujours en service au Naval Submarine Support Facility de la Base navale de New London, à Groton dans le Connecticut[3]. Avec un déplacement de 5 400 tonnes, cette cale sèche flottante a une capacité de levage de 7 800 tonnes[4]. Shippingport dispose de deux grues à portique de 25 tonnes sur chenilles[5]. C'est une cale sèche appartenant au gouvernement, exploitée par un entrepreneur privé, restaurée et certifiée, utilisée pour effectuer des réparations de sous-marins.

 
Shippingport (arrière plan) à la Base navale de New London

En octobre 2010, alors que Shippingport (ARDM-4) approchait de la fin de sa révision chez BAE Systems Ship Repair à Norfolk, en Virginie, le Département de la Défense des États-Unis a annoncé que le Chantier naval Electric Boat de Groton avait reçu 6,5 $ millions supplémentaires à son contrat pour les fonctions des forces navales lors de la révision et de la re-certification des embarcations de service naval (SCO)[6].

En septembre 2012, après avoir été hors service pendant près de quatre ans, Shippingport a terminé ses travaux pour une nouvelle certification qui comprenaientt des modifications structurelles pour permettre une capacité de levage pour soutenir un sous-marin nucléaire d'attaque (SSN) de classe Virginia (SSN). En novembre 2013, General Dynamics Electric Boat a annoncé qu'il avait obtenu un contrat supplémentaire de 7,1 millions de dollars par la Naval Sea Systems Command (en) (NAVSEA) pour d'autres réparations et la préservation de la cale sèche flottante Shippingport (ARDM-4), les travaux devant être achevés d'ici septembre 2014.

Liste de la classe ARDM-1Modifier

DécorationModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. USS Shippingport ARDM-4 - Site NavSource Online
  2. Floating Drydocks - Building the Navy's Bases in World War II
  3. Base navale de New London
  4. Shippingport (ARDM-4) - Navysite.de
  5. Grue de 25 tonnes - Site NavSource
  6. U.S. Department of Defense Announces Latest Contract Awards
  7. « ARDM-1 », nvr.navy.mil (consulté le )
  8. « ARDM-2 », nvr.navy.mil (consulté le )
  9. « ARDM-3 », nvr.navy.mil (consulté le )
  10. « ARDM-4 », nvr.navy.mil (consulté le )
  11. « ARDM-5 », nvr.navy.mil (consulté le )

Liens externesModifier

Liens connexesModifier