Service de sécurité d'Ukraine

services secrets de l'État ukrainien
Service de sécurité d'Ukraine
Security Service of Ukraine Emblem.svg
Sceau du S.B.U.
Flag of the Security Service of Ukraine.svg
Histoire
Fondation
Prédécesseurs
State Commissariat for Internal Affairs of the Ukrainian SSR (d), Inter-republican Security Service of the USSR (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Type
Siège
Pays
Organisation
Effectif
30 000 employésVoir et modifier les données sur Wikidata
Présidents
Budget
22 242 128 200 hryvnia ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Sites web

Le Service de sécurité d'Ukraine (en ukrainien : Служба безпеки України, СБУ ; transcrit : Sloujba bezpeky Oukrayiny, abréviation SBOu ou SBU) est le nom donné aux services secrets de l'État ukrainien. Le SBU est responsable de la sûreté de l'État, de ses institutions et de ses représentants, il est également chargé du contre-espionnage, de la lutte contre le terrorisme, la contrebande et le commerce illégal de matériel militaire réglementé (armes, armes de destruction massive, etc.). Le directeur actuel est Vassil Maliouk.

HistoriqueModifier

Le SBU est le successeur de la section ukrainienne du KGB soviétique. Lors de l'indépendance de l'Ukraine, cette organisation conserva la majorité de son personnel. Depuis 1992, l'agence a été en compétition dans les fonctions du renseignement avec la Holovne Upravlinnya Rozvidky, direction générale du renseignement du ministère ukrainien de la défense. C'est un ancien chef des renseignements militaires, expert en espionnage technologique, Ihor Smechko, qui était à la tête du SBU jusqu'en 2005.

En 2004, le SBU est réorganisé en un organisme indépendant appelé « Service du renseignement extérieur de l'Ukraine » (Sloujba Zovnichnioyi Rozvidky). Il est chargé du renseignement ainsi que de la sécurité extérieure.

En 2009, le SBU a découvert sept espions et seize agents des services spéciaux étrangers sur le territoire ukrainien[1]. Pendant ces années, le service tend à coopérer étroitement avec l'Occident, notamment la CIA dirigée par John O. Brennan[2],[3].

L'unité est engagée lors de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022.

DirectionModifier

 
Le bâtiment du 33 rue Vladymiskaïa classé[4].

Structure actuelleModifier

  • Appareil central formé de 25 départements
    • Direction anti-Corruption contre le crime organisé et service action.
  • Directions régionales 26 parties
  • Département Spécial
  • Centre Anti-terroriste pour la coopération inter agences et inter-gouvernemental.
  • écoles :
    • Académie nationale des services de sécurité
    • Institut spécialisé du personnel.
  • Service d'archives.
  • Groupe Alpha.

République populaire d'UkraineModifier

  • avril à - début 1924 Mykola Chebotarov, il a aussi travaillé avec le gouvernement en exil.

ChekaModifier

Département aux affaires internes

  • -  : Isaak Shvarts
  • -  : Martin Latsis

Comité pour la sécurité d'Etat : KDBModifier

  • Tymofiy Amvrosiyovytch Strokatch (1953-1954)
  • Vitaliy Fedotovytch Nikitchenko ( - )
  • Vitaliy Vasyliovytch Fedortchouk ( - )
  • Stepan Nestorovytch Moukha ( - 1987)
  • Nikolaï Mikhailovitch Golouchko (1987 - )

Service de sécurité d'Ukraine (SBU)Modifier

Institué le 20 septembre 1991

  • -  : Nikolaï Mikhaïlovitch Golouchko
  • -  : Ievhen Martchouk

...

...

Culture populaireModifier

Dans le jeu vidéo STALKER: Call of Pripyat, le joueur incarne un agent du SBU envoyé pour enquêter sur une opération militaire ratée dans la Zone autour de Tchernobyl.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Seven spies, 16 special service agents exposed in Ukraine in 2009 », Kyiv Post, 30 décembre 2009.
  2. Armin Arefi, « Ukraine : la CIA en sous-main ? », Le Point, 5 mai 2014.
  3. « Le chef de la CIA s'est rendu à Kiev ce week-end », Ouest-France, 14 avril 2014.
  4. numéro : 80-391-0162

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier