Servantes de l'Immaculée Conception

Servantes de l'Immaculée Conception
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 1858
par Mgr Przyłuski
Approbation pontificale 8 juillet 1931
par Pie XI
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But enseignement
Structure et histoire
Fondation 3 mai 1850
Gostyń
Fondateur Edmond Bojanowski
Abréviation A.B.M.V
Patron Immaculée Conception
Site web (pl) site officiel
Liste des ordres religieux

Les servantes de l'Immaculée Conception (en latin: Congregatio Sororum Ancillarum ab Immaculata Conceptione Beatae Mariae Virginis) sont une congrégation religieuse féminine enseignante de droit pontifical.

HistoriqueModifier

La congrégation est fondée le 3 mai 1850 à Gostyń par le bienheureux Edmond Bojanowski (1814-1871) afin de s'occuper des enfants et des paysans abandonnés et de leur fournir une éducation fondée sur les valeurs chrétiennes. La date indiquée comme fondation est la date d'ouverture de l'asile pour les enfants des paysans. C'est la première œuvre de ce type en Pologne et devint rapidement un symbole du nationalisme polonais, car les sœurs parlent la même langue et vivent comme le peuple. En 1858, l'archevêque de Poznań approuve l'œuvre de Bojanowski, grâce auquel la première période d'expansion de l'institut est possible, fondant diverses communautés dans les régions de Galicie (1861) et de Silésie (1866).

La politique antipolonaise des gouvernements voisins fait qu'en 1866, les religieuses de Galicie deviennent indépendantes sous le nom de petites servantes de l'Immaculée Conception. La même chose se produit avec celle de Dębica qui forment en 1890 les servantes de l'Immaculée Conception de la Mère de Dieu puis avec les sœurs de Poręba qui deviennent les servantes de l'Immaculée Conception de Silésie en 1897. En raison de ses séparations et de l'obligation par le gouvernement prussien de fermer la plupart de leurs maisons, la maison mère et toutes les maisons du grand-duché de Posen, sous domination du Royaume de Prusse, vivent une période de crise qui met presque mis fin à la congrégation. En 1897, la maison générale est transférée à Pleszew. Après l'indépendance de la Pologne (Deuxième République) en 1919, la reconnaissance pontificale du 8 juillet 1931 par le décret de louange et l'approbation définitive du Saint-Siège le 2 juillet 1940, la congrégation connaît une période de grande floraison, interrompue par l'occupation de la Pologne puis par l'arrivée au pouvoir du parti communiste qui nationalise les écoles et les hôpitaux. Après le concile Vatican II, les sœurs redécouvrent l'activité éducative de leur origine.

Activité et diffusionModifier

Les religieuses se dédient à l'enseignement.

Elles sont présentes en Biélorussie, Brésil, Italie, Kazakhstan, Pologne et Suède.

La maison générale est située à Luboń.

En 2017, l'institut comptait 311 sœurs dans 50 maisons[1].

Notes et référencesModifier

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Siervas de la Inmaculada Concepción de la Beata Virgen María » (voir la liste des auteurs).