Serment des Bouleutes

Le serment bouleutique est le serment prêté par les nouveaux conseillers de la Boulè, après leur passage à la dokimasie (examen d'entrée pratiqué par les bouleutes sortants). Selon Aristote, il est introduit à Athènes en 501/0 avant notre ère, lors de l'archontat d'Hermocreon[1],[2],[3].

ContenuModifier

Le contenu du serment peut être reconstitué à partir de différentes sources. Cependant, elles couvrent deux cents ans d'histoire et le texte a probablement évolué pendant cette période. Selon Xénophon, les conseillers ont juré « de conseiller selon les lois »[4]. Selon Lysias, « de conseiller ce qui était le mieux pour la cité »[5] et, selon Démosthène qu'ils feraient « ce qui était le mieux pour les personnes »[6],[7].

RéférencesModifier

  1. (en) Iorwerth Eiddon Stephen EDWARDS, Cyril John GADD, Nicholas Geoffrey Lemprière HAMMOND et John BOARDMAN, The Cambridge ancient history., vol. 4, (ISBN 0-521-85073-8, 978-0-521-85073-5 et 0-521-07051-1, OCLC 121060, lire en ligne).
  2. Aristote, Constitution d'Athènes [détail des éditions] (lire en ligne)
  3. (en) Alan H. SOMMERSTEIN, Oath and state in Ancient Greece, Walter de Gruyter, (ISBN 978-3-11-028538-3 et 3-11-028538-X, OCLC 826482842, lire en ligne).
  4. Xenophon, Memorabilia, 1.1.18 (lire en ligne).
  5. Lysias, Against Philon, 31.2.
  6. Demosthenes, Against Neaera, 59.4
  7. Blackwell, Christopher, « The Bouleutic Oath » (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier