Serge de Tella

Serge de Tella est le trente-septième patriarche d'Antioche suivant le décompte de l'Église jacobite, le premier consacré par Jacques Baradée lui-même, en fonction de 557 à sa mort en 561.

Serge de Tella
Fonction
Patriarche syriaque d'Antioche
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Religion

Éléments biographiquesModifier

Il était, comme Jacques Baradée, natif de Tella (Constantine d'Osrhoène, l'actuelle Viranşehir, à l'est d'Édesse). Tous deux furent appelés à Constantinople par l'impératrice Théodora en 527 et résidèrent dans des monastères de la capitale. En 543, Jacques Baradée, consacré évêque d'Édesse par Théodose d'Alexandrie, repartit pour l'Orient et se consacra à l'organisation d'un clergé monophysite indépendant, mais jusqu'en 557 il n'ordonna que des prêtres et des diacres. Cette année-là, il entreprit la mise en place d'un épiscopat : il consacra vingt-sept évêques et métropolites, et désigna son vieux compagnon Serge comme patriarche d'Antioche, premier successeur légitime de Sévère d'Antioche mort en 538.

Mais l'union entre les deux hommes ne dura pas jusqu'à la fin : Serge comptait parmi ses proches le moine Athanase, petit-fils de l'impératrice Théodora, qui fut gagné aux idées du théologien Jean Asqunagès, qualifiées de « trithéisme » par ses adversaires, et convainquit Serge lui-même de s'y rallier à son tour. Théodose d'Alexandrie et Jacques Baradée condamnèrent le « trithéisme », et Serge se trouva en conflit avec eux. Mais il mourut dès 561, et ne fut pas immédiatement remplacé.