Liste des patriarches syriaques orthodoxes d'Antioche

liste d'un projet Wikimedia

Ce qui suit est la Liste des patriarches syriaques orthodoxes d'Antioche (primats de l'Église syriaque orthodoxe dits « Jacobites »).

Pour les patriarches d'avant 518, voir la liste des patriarches d'Antioche.

Patriarches syriaquesModifier

DivisionsModifier

Venance Grumel mentionne après Piloxenos Ier les patriarches suivants en concurrence, ainsi qu'une lignée concurrente au Tour Abdin (cf. ci-dessous)[2]. À l'inverse, la liste traditionnelle ignore cette concurrence et ne retient comme patriarches que ceux repris dans la première colonne suivante[3].

Jacobites occidentaux (Arménie, Syrie) Jacobites orientaux (Mardin)

RéunificationModifier

Jacobites orientaux au Tour AbdinModifier

Une lignée concurrente se maintient au Tour Abdin jusqu'en 1816[4] :

  • Ignace Saba de Salacha (-1390)
  • Ignace Josué Bar-Muta (1390-1412), mort en 1421
  • Ignace Masud (1412-1420)
  • Ignace Henoch (1421-1446)
  • Ignace Coumas Philoxenus (1446-1455)
  • Ignace Josué Basile (1455-1466)
  • Ignace Aziz Bar-Sabta (1456-1489)
  • Jean Bar-Couphar (1489- )
  • Concurrent Schaba (1489- ? )
  • Ignace Masud (1493-1495/1512[5])
  • Ignace Isho de Zaz (1515–1524)
  • Ignace Simon de Hattakh (1524–1551)
  • Ignace Jacob de Hisn (1551–1571)
  • Ignace Sahdo de Midhyat (1584–1621)
  • Ignace 'Abd Allah de Midhyat (1628–?)
  • Ignace Habib de Midhyat (1674–1707)
  • Ignace Denha de 'Arnas (1707–1725)
  • Ignace Barsum de Midhyat (1740–1791)
  • Ignace Aho d'Arbo (1791–?)
  • Ignace Isaiah d'Arbo (?–1816)

Notes et référencesModifier

  1. Athanasius VI, (1091-1129)
  2. Venance Grumel, Traité d'études byzantines, vol. I : La chronologie, Presses universitaires de France, Paris, 1958, chapitre V : « Patriarches jacobites d'Antioche (557-1509) », p. 448-450.
  3. (en) « Patriarchs of Antioch: Chronological List », sur http://sor.cua.edu/ (consulté le 6 février 2013).
  4. J. M. Fiey, Pour un Oriens christianus novus : répertoire des diocèses syriaques orientaux et occidentaux, Orient-Institut, Stuttgart, 1993, p. 276-277
  5. Grumel le fait abdiquer en 1495, tandis que Fiey le laisse patriarche jusqu'en 1512.

BibliographieModifier