Ouvrir le menu principal

San Gabriel (Jalisco)

municipalité mexicaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir San Gabriel.

San Gabriel
Blason de San Gabriel
Héraldique
San Gabriel (Jalisco)
Église du Seigneur de la miséricorde d'Amula.
Administration
Pays Drapeau du Mexique Mexique
État État de Jalisco
Géographie
Coordonnées 19° 44′ 31″ nord, 103° 48′ 40″ ouest
Divers
Fondation c. 24 mars 1576
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Jalisco

Voir sur la carte administrative du Jalisco
City locator 14.svg
San Gabriel

Géolocalisation sur la carte : Mexique

Voir la carte administrative du Mexique
City locator 14.svg
San Gabriel

Géolocalisation sur la carte : Mexique

Voir la carte topographique du Mexique
City locator 14.svg
San Gabriel

San Gabriel est une petite ville et une municipalité de l'État de Jalisco au Mexique. La municipalité a 16 105 habitants en 2015.

GéographieModifier

San Gabriel est située au centre de la région Sud de l'État de Jalisco à 1 264 m d'altitude[1], à environ 150 km au sud-ouest de Guadalajara et à une soixantaine de kilomètres à l'ouest de Ciudad Guzmán.

Située au bord de l'axe volcanique transversal, la municipalité présente une orographie complexe avec des reliefs et des dénivelés importants. On y trouve en effet à la fois des plateaux oscillant entre 1 000 et 1 300 m d'altitude où se trouvent les principales terres agricoles et les pâturages, des collines entre 1 300 et 1 600 m d'altitude et des zones montagneuses culminant à 3 700 m d'altitude[1].

Il y a en tout 16 202 ha de forêts de diverses essences dans la municipalité. Ce sont des forets de pins et de chênes dans les zones montagneuses. Les forêts de pins des montagnes d'Apango et El Jazmín sont exploitées pour leur bois[1].

Les montagnes de la municipalité abritent de nombreuses espèces comme le lynx roux, la moufette, le coyote, l'écureuil, le blaireau, le lièvre, le lapin, le lézard, le quiscale à longue queue, le vautour, la caille, la tourterelle triste et l'ariane béryl[1].

La température moyenne annuelle est de 21,3 °C. Les vents dominants viennent du nord-est. Les précipitations annuelles moyennes sont de 741,6 mm. Il pleut principalement de juin à août. Il y a 2,9 jours de gel par an en moyenne[1].

La municipalité comprend 70 localités dont les plus importantes sont le chef lieu San Gabriel (4 606 habitants en 2010), Jiquilpan (1 789), Alista (1 108), El Jazmín (1 061) et Las Primaveras (1 023)[1].

HistoireModifier

Le territoire de la municipalité était habité à l'époque préhispanique par des Toltèques, des Otomis et des Nahuas, de langues otomies et nahuatl[1]. Il faisait partie de la province d'Amollan — ancien royaume ou « tlatonazgo » qui correspondait aux actuelles municipalités de Tonaya, Tuxcacuesco, Tolimán, San Gabriel et Zapotitlán de Vadillo — dont les principales villes étaient alors Zapotitlán, Cusalapa et Amula.

Entre 1575 et 1576, une maladie décime la population d'Amula puis l'éruption de 1576 du volcán de Colima détruit la ville qui ne sera jamais reconstruite, les rescapés d'Amula choisissant d'émigrer dans d'autres villes. Certains partent pour Jiquilpan[2] en emportant avec eux une sculpture du Christ que le frère Juan de Padilla (en) avait laissé à Amula en 1533. En route, ils font une halte au lieu-dit San Gabriel. Pendant qu'ils se reposent à l'ombre au bord de la rivière, la sculpture s'agrège mystérieusement à un mesquite et devient tellement lourde qu'il n'est plus possible de la déplacer. Interprétant ce phénomène miraculeux comme un signe du destin, ils décident de s'installer sur place et bâtissent un ermitage pour abriter la sculpture. Suite à de nombreuses enquêtes, les historiens situent la ville d'Amula à environ 1 km au sud de la localité actuelle d'El Jazmín[2] et ils datent au la fondation de San Gabriel par un groupe d'habitants d'Amula. La sculpture du Christ vénérée sous le nom de « Seigneur de la miséricorde d'Amula » aurait été réalisée à Pátzcuaro dans l'État du Michoacán au XVIe siècle[1].

San Gabriel acquiert le statut de ville en 1894. En 1934, elle change de nom pour « Ciudad Venustiano Carranza », nom qu'elle porte de 1934 à 1993. En 1993, elle reprend son ancien nom de San Gabriel[1].

La municipalité compte 15 310 habitants en 2010, pour une superficie de 449,01 km2, dont 70% de population rurale[1]. Au recensement de 2015, la population de la municipalité passe à 16 105 habitants[3].

Points d'intérêtModifier

Le monument le plus connu de la municipalité est le monument au Christ Roi de Cerro Viejo. La municipalité comprend aussi plusieurs temples et chapelles, d'anciennes haciendas, des pétroglyphes préhispaniquesetc.[1].

Les productions locales sont notamment la distillation de mezcal, le tannage du cuir, la fabrication de produits agroalimentaires ainsi que la fabrication de meubles, sandales huaraches en cuir, bijoux en or et en argent, ballons de volley-ball, football et basket-ball[1].

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a b c d e f g h i j k et l (es) « San Gabriel », sur jalisco.gob.mx
  2. a et b Lors de la destruction d'Amula en 1576 Jiquilpan était une ville, actuellement ce n'est plus qu'une localité de la municipalité de San Gabriel située environ 5 km au nord du chef lieu. La localité d'El Jazmín se trouve également dans la municipalité, à environ 15 km au sud-sud-est du chef lieu dans la direction du volcán de Colima.
  3. (es) « Jalisco : Número de habitantes », sur inegi.org.mx

Liens externesModifier