Samuel Siegfried Karl von Basch

médecin autrichien
Samuel von Basch
Dr. Siegfried Samuel Basch.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Samuel Siegfried Karl Ritter von Basch (né le à Prague où il est mort le ) est un médecin juif autrichien, surtout connu en sa qualité de médecin personnel de Maximilien Ier, empereur du Mexique, et comme l'inventeur du tensiomètre (également connu sous le nom de sphygmomanomètre).

BiographieModifier

Basch suit ses études à l'université Charles de Prague et à l'université de Vienne. À partir de 1857, il étudie la chimie au laboratoire d'Ernst Wilhelm von Brücke à Vienne, et cinq ans plus tard, il commence à pratiquer la médecine. De cette époque jusqu'en 1865, il fut l'assistant de Léopold Ritter von Dittel, Eduard Jäger von Jaxtthal, Ludwig Türck et Eugen Kolisko à l'université de Vienne. En 1864, Basch est nommé chirurgien en chef de l'hôpital militaire de Puebla, au Mexique. Peu de temps après, il est nommé médecin personnel de l'empereur Maximilien. Basch demeure auprès de Maximilien jusqu'à l'exécution de l'empereur à Querétaro le .

Lorsque Maximilian se rend compte que quelques jours tout au plus décideront de son sort, il demande à Basch, au lieutenant Ernst Pitner et au major Becker de tenir des registres quotidiens des événements qui ont précédé la fin de l'empire mexicain. Lorsque l'empereur et son entourage sont trahis pour le compte de Benito Juárez par le colonel Miguel Lopez le , Basch se précipité pour seller son cheval, mais il est immédiatement maîtrisé par les juáristes. Basch a perdu la plupart de ses mémoires, ne gardant que des notes superficielles. Après l'exécution de Maximilien, il revient en Autriche avec le corps de l'empereur, arrivant le en Europe.

En 1870, Basch est nommé professeur de pathologie expérimentale à l'université de Vienne et, en 1877, professeur adjoint. Il est anobli par l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche pour son rôle auprès de Maximilien au Mexique.

Travaux littérairesModifier

L'œuvre la plus connue de Basch est Erinnerungen aus Mexico (1868), écrite à la demande de Maximilien. De plus, il a écrit pour des revues scientifiques un certain nombre d'articles sur l'histologie du duodénum, l'anatomie de la vessie et les effets physiologiques de la nicotine .

Bibliographie de l'Encyclopédie juiveModifier

  • Basch, Erinnerungen aus Mexico, 1868.
  • Pagel, Biog. Lexikon Hervorragender Aerzte, 1901, p. 99.
  • Wernich et Hirsch, Biog. Lexikon Hervorragender Aerzte, 1884, i. 319.

RéférencesModifier

Liens externesModifier