Saison 1969-1970 de la Juventus FC

Juventus Football Club
Saison 1969-1970

Généralités
Président Drapeau de l'Italie Vittore Catella
Entraîneur Drapeau de l'Argentine Luis Carniglia puis
Drapeau de l'Italie Ercole Rabitti
Résultats
Championnat 3e
38 points (15V-8N-7D)
43 buts pour, 20 contre
Coupe Quarts-de-finale
(2V-4N-1D)
6 buts pour, 4 contre
Coupe des villes de foires 16e-de-finale
(2V-1N-1D)
6 buts pour, 5 contre
Meilleur buteur Drapeau de l'Italie Pietro Anastasi (18)

Championnat :
Drapeau de l'Italie Pietro Anastasi (15)

Coupe d'Italie :
Drapeau de l'Italie Pietro Anastasi (1)
Drapeau de l'Espagne Luis del Sol (1)
Drapeau de l'Italie Giuseppe Furino (1)
Drapeau : Allemagne de l'Ouest Helmut Haller (1)
Drapeau de l'Italie Lamberto Leonardi (1)
Drapeau de l'Italie Gianfranco Zigoni (1)
Coupe des villes de foires :
Drapeau de l'Italie Pietro Anastasi (2)
Drapeau de l'Italie Lamberto Leonardi (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1969-1970 de la Juventus Football Club est la soixante-septième de l'histoire du club, créé soixante-treize ans plus tôt en 1897.

Le club piémontais prend ici part lors de cette saison à la 68e édition du championnat d'Italie (39e de Serie A), à la 22e édition de la Coupe d'Italie (en italien Coppa Italia), ainsi qu'à la 12e édition de la Coupe des villes de foires.

HistoriqueModifier

Au sortir d'une saison plutôt décevante, la Juventus Football Club, toujours présidée par Vittore Catella, fait cette année peau neuve dans l'espoir d'enfin s'imposer à nouveau en Italie.

Tout d'abord, le premier à en payer les frais est l'entraîneur paraguayen du club, Heriberto Herrera, dont le système révolutionnaire très athlétique dit du movimiento ne parvient plus à porter ses fruits à Turin. Il part alors rejoindre l'Inter et est remplacé par l'argentin Luis Carniglia.

 
Le nouvel stopper des Turinois, Francesco Morini.

Quelques investissements sont également effectués au mercato, avec tout d'abord au poste de gardien l'arrivée de Massimo Piloni. On assiste en défense à un retour de prêt au club d'Elio Rinero, ainsi qu'à l'achat de Paolo Viganò mais surtout d'un futur grand arrière bianconero, Francesco Morini. Mais le vrai changement intervient au milieu de terrain avec six nouvelles arrivées, où des joueurs comme Salvatore Jacolino, Lamberto Leonardi, Gianpietro Marchetti et Roberto Vieri[1] sont achetés. Ensuite, deux des futurs plus grands joueurs de l'histoire de la Juventus viennent s'ajouter à l'effectif, le Sarde Antonello Cuccureddu acheté 400 millions de lires et le Sicilien Giuseppe Furino.

Le nouvel entraîneur Luis Carniglia tombe malade d'une fièvre contractée en Amérique du Sud durant le pré-championnat, et les entraînements furent donc dirigés jusqu'au 5 août par son assistant, Giovanni Cattozzo, alors entraîneur de l'équipe junior[2].

C'est cette année dès la fin du mois d'août que l'équipe turinoise reprend la compétition avec en premier la Coppa Italia.

Reléguée dans le groupe 5, la Juve démarre ses éliminatoires sur un score nul sans le moindre but contre Mantoue avant d'à nouveau faire un nul un but partout 3 jours plus tard sur le terrain de l'Atalanta (but juventino de Del Sol) le mercredi . Avec un seul point au compteur, les piémontais doivent absolument s'imposer lors du dernier match pour passer le tour suivant, chose qu'ils parviennent à faire à domicile avec un succès 3-1 contre Brescia (avec des buts de Leonardi, Haller et Furino).

 
Salvadore, le nouvel achat Leonardi, Haller et Anastasi quitter le terrain à la fin du match victorieux de suite à Rome contre les giallorossi (3-0), 28 décembre 1969.

Suite aux mauvais résultats du club en championnat, Luis Carniglia est remplacé à cause du mauvais début de saison du club par l'italien Ercole Rabitti (alors assistant du superviseur technique bianconero Giampiero Boniperti), ancien joueur du club durant les années 1940. Bien que nommé le 21 octobre, Carniglia dirige son dernier match le 22 contre Foggia avec à la clé une victoire juventina 2-1 (buts de Zigoni et Anastasi).

En quarts-de-finale de la compétition, la Juve est face à Bologne. Les deux protagonistes ne parvenant pas à faire trembler les filets une seule fois sur les deux rencontres aller-retour, un 3e match décisif doit avoir lieu, qui voit les bolonais s'imposer 1-0 avec un but dans les dernières minutes, éliminant donc la Madama.

Pour la seconde année d'affilée, la Vieille Dame se retrouve à disputer la Coupe des villes de foires. Pour cette édition de 1969-70, elle reçoit pour son premier match européen de l'année les bulgares du Lokomotiv Plovdiv le 17 septembre et s'impose facilement 3 buts à 1 (réalisations de Vieri sur penalty, Leonardi et Càstano) puis 2-1 (avec Leonardi et Anastasi comme buteurs). En 16e-de-finale, les bianconeri se font surprendre à l'extérieur 3 à 1 chez les Allemands du Hertha Berlin (malgré un but d'Anastasi pour la Juve), sans réussir renverser la vapeur au retour (0-0) Elle se retrouve donc éliminée au second tour, au même niveau que lors de l'édition précédente.

 
Les bianconeri au 3e rang en Serie A, et éliminé au quarts-de-finale de la Coupe d'Italie et en 16e-de-finale de la Coupe des villes de foires.

Mais l'objectif principal de la saison reste sans conteste la Serie A, que la Vecchia Signora débute le avec une victoire d'entrée 4 à 1 au Stadio Comunale contre Palerme (doublé de Haller et buts de Leonardi et Furino). Mais ce succès de bon augure n'empêche ensuite pas la Juventus de commencer une série de 5 matchs sans victoires (3 défaites et 2 nuls), série arrêté lors du Derby d'Italia du 26 octobre remporté 2 buts à 1 grâce aux buts d'Anastasi et de Bedin contre son camp sur l'Inter. Mais ce n'est que lors de la 10e journée que l'équipe du Piémont remporte son 3e succès de la saison, un 2-0 sur la Fiorentina (buts de Salvadore et d'Anastasi), le premier d'une remontée fulgurante avec à la clé une série de sept victoires consécutives. Relancée, la Juve joue désormais plus libérée et plus offensivement, s'imposant notamment le sur le score de 3 buts à rien lors du Derby della Mole contre le Torino (réalisations de Cuccureddu, Leonardi et Anastasi). Entre la 22e et la 25e journée, elle retombe dans ses travers suite 3 matchs nuls de suite suivis d'une défaite, le tout avant une victoire 3-0 le 29 mars sur le Milan à Turin (avec un doublé d'Anastasi et un but de Leonardi) suivit d'une autre la semaine suivante grâce à un seul but d'Anastasi sur Brescia. Les trois derniers matchs comptant pour le sprint final, les zèbres ratent complètement leur fin de saison avec finalement deux défaites et un nul.

 
Le gardien Roberto Anzolin (gauche), à la neuvième et dernière saison avec la Juventus, et l'attaquant Gigi Riva du Cagliari (droit) dans le match-scudetto du 15 mars 1970 au stade communal de Turin (2-2).

Mais les 38 points décrochés par la Juventus FC sont quand même suffisants pour accrocher le podium, le club terminant 3e Cagliari et l'Inter, avec une différence de buts supérieure à celle du vice-champion.

Du 27 avril jusqu'à la fin de la saison, Ercole Rabitti est remplacé par son assistant Giovanni Cattozzo officiellement pour raison de santé (hernie discale).

C'est cette saison Pietro Anastasi qui termine à nouveau meilleur buteur de la saison avec ses 18 buts au compteur.

Au Mexique a également lieu cette année la coupe du monde 1970 à laquelle participent deux joueurs de la Juve, tout d'abord le milieu défensif italien Giuseppe Furino dont la sélection termine finaliste, ainsi que le milieu offensif allemand Helmut Haller, avec qui l'équipe d'Allemagne finit 3e.

Stagnant en Europe ainsi qu'en coupe, la Juventus, en pleine reconstruction, a au moins réussit cette année à se replacer sur le podium national.

Déroulement de la saisonModifier

Résultats en championnatModifier

  • Phase aller
dimanche
1re journée
Juventus 4 - 1 Palerme Stadio Comunale, Turin
16h30
Arbitre : Gussoni
Haller   11e   64e
Leonardi   71e
Furino   79e
  4e Troja
dimanche
2e journée
Hellas Vérone 1 - 0 Juventus Stadio Marcantonio Bentegodi, Vérone
16h00
Arbitre : Picasso
Traspedini   42e
dimanche
3e journée
Juventus 1 - 1 Bologne Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Bernardis
Vieri   51e   59e Scala
dimanche
4e journée
Sampdoria 0 - 0 Juventus Stade Luigi-Ferraris, Gênes
15h00
Arbitre : Bernardini
dimanche
5e journée
Juventus 1 - 2 Torino Stadio Comunale, Turin
15h00
65 351 spectateurs
Arbitre : Carminati
Zigoni   19e   67e Carelli
  88e Ferrini
dimanche
6e journée
Lanerossi Vicence 1 - 0 Juventus Stadio Romeo Menti, Vicence
14h30
Arbitre : De Robbio
De Petri   35e
dimanche
7e journée
Juventus 2 - 1 Inter Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Angonese
Anastasi   1re
Bedin   75e (csc)
  39e Boninsegna
dimanche
8e journée
Naples 1 - 0 Juventus Stadio San Paolo, Naples
14h30
Arbitre : Lo Bello
Altafini   53e (pen.)
dimanche
9e journée
Cagliari 1 - 1 Juventus Stadio Amsicora, Cagliari
14h30
Arbitre : Bernardis
Domenghini   47e   89e Cuccureddu
dimanche
10e journée
Juventus 2 - 0 Fiorentina Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : D'Agostini
Salvadore   48e
Anastasi   65e
dimanche
11e journée
Milan 0 - 2 Juventus Stadio San Siro, Milan
14h30
Arbitre : Sbardella
  67e Vieri
  78e Zigoni
dimanche
12e journée
Brescia 0 - 1 Juventus Stadio Mario Rigamonti, Brescia
14h30
Arbitre : De Robbio
  33e Anastasi
dimanche
13e journée
Juventus 2 - 1 Lazio Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Francescon
Salvadore   45e
Leonardi   73e (pen.)
  86e Massa
dimanche
14e journée
Roma 0 - 3 Juventus Stadio Olimpico, Rome
14h30
Arbitre : Lo Bello
  15e Anastasi
  42e Zigoni
  89e Haller
dimanche
15e journée
Juventus 1 - 0 Bari Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Motta
Spimi   25e (csc)
  • Phase retour
dimanche
16e journée
Palerme 1 - 3 Juventus Stadio La Favorita, Palerme
14h30
Arbitre : Monti
Ferrari   54e   11e Vieri
  27e Del Sol
  72e Anastasi
dimanche
17e journée
Juventus 3 - 0 Hellas Vérone Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Carminati
Anastasi   33e   86e
Leonardi   52e (pen.)
dimanche
18e journée
Bologne 0 - 0 Juventus Stadio Comunale, Bologne
14h30
Arbitre : Angonese
dimanche
19e journée
Juventus 2 - 0 Sampdoria Stadio Comunale, Turin
14h30
Arbitre : Toselli
Anastasi   30e
Zigoni   68e
dimanche
20e journée
Torino 0 - 3 Juventus Stadio Comunale, Turin
14h30
40 015 spectateurs
Arbitre : Lo Bello
  19e Cuccureddu
  58e Leonardi
  89e Anastasi
dimanche
21e journée
Juventus 4 - 0 Lanerossi Vicence Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Picasso
Cuccureddu   60e   86e
Salvadore   62e
Anastasi   71e
dimanche
22e journée
Inter 0 - 0 Juventus Stadio San Siro, Milan
15h00
Arbitre : Monti
dimanche
23e journée
Juventus 0 - 0 Naples Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Bernardis
dimanche
24e journée
Juventus 2 - 2 Cagliari Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Lo Bello
Niccolai   29e (csc)
Anastasi   66e (pen.)
  45e   82e (pen.) Riva
dimanche
25e journée
Fiorentina 2 - 0 Juventus Stadio Comunale, Florence
15h00
Arbitre : Toselli
Mariani   2e
Merlo   30e
dimanche
26e journée
Juventus 3 - 0 Milan Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Angonese
Anastasi   21e   23e
Leonardi   41e
dimanche
27e journée
Juventus 1 - 0 Brescia Stadio Comunale, Turin
15h30
Arbitre : D'Agostini
Anastasi   91e
dimanche
28e journée
Lazio 2 - 0 Juventus Stadio Olimpico, Rome
15h30
Arbitre : Picasso
Ghio   52e
Chinaglia   74e (pen.)
dimanche
29e journée
Juventus 1 - 1 Roma Stadio Comunale, Turin
21h15
Arbitre : Branzoni
Anastasi   47e (pen.)   77e (csc) Salvadore
dimanche
30e journée
Bari 2 - 1[3] Juventus Stadio San Paolo, Naples
15h30
Arbitre : Barbaresco
Fara   50e   73e   16e Furino

ClassementModifier

Classement final 1969-1970 Pts MJ V N D BP BC Dif
  1. Cagliari 45 30 17 11 2 42 11 +31
2. Inter 41 30 16 9 5 41 19 +22
  3. Juventus 38 30 15 8 7 43 20 +23

Résultats en coupeModifier

  • Phases de poule
dimanche
1re journée
Mantoue 0 - 0 Juventus Stadio Danilo Martelli, Mantoue
19h30
Arbitre : Carminati
mercredi
2e journée
Atalanta 1 - 1 Juventus Stadio Atleti Azzurri d'Italia, Bergame
21h00
Arbitre : Barbaresco
Mazzanti   69e (pen.)   74e Del Sol
dimanche
3e journée
Juventus 3 - 1 Brescia Stadio Comunale, Turin
21h00
Arbitre : Francescon
Leonardi   23e
Haller   70e
Furino   81e
  43e De Paoli
Classement groupe 5 Pts MJ V N D BP BC Dif
  1. Juventus 4 3 1 2 0 4 2 +2
2. Mantoue 4 3 1 2 0 5 4 +1
3. Atalanta 3 3 1 1 1 5 5 0
  • Match de barrage
mercredi Juventus 2 - 1[4] Foggia Stadio Flaminio, Rome
Arbitre : Branzoni
Zigoni   3e
Anastasi   69e
  84e Villa
  • Quarts-de-finale
mercredi
Match aller
Juventus 0 - 0[5] Bologne Stadio Comunale, Turin
14h45
Arbitre : Pieroni
mercredi
Match retour
Bologne 0 - 0 Juventus Stadio Comunale, Bologne
15h00
Arbitre : Francescon
mercredi
Match de barrage
Juventus 0 - 1 Bologne Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Torelli
  82e Perani

Résultats en coupe des villes de foiresModifier

  • 32e-de-finale
mercredi
Match aller
Juventus 3 - 1 Lokomotiv Plovdiv Stadio Comunale, Turin
21h15
Arbitre : Strmecki
Vieri   27e (pen.)
Leonardi   31e
Càstano   73e
  1re Vassilev
mercredi
Match retour
Lokomotiv Plovdiv 1 - 2 Juventus Lokomotiv Stadium, Plovdiv
18h30
Arbitre : Wöhrer
Vassilev   61e   20e Leonardi
  76e Anastasi
  • 16e-de-finale
mercredi
Match aller
Hertha Berlin 3 - 1 Juventus Olympiastadion Berlin, Berlin
19h30
Arbitre : Burns
Gayer   18e
Wild   77e
Steffenhagen   80e
  14e Anastasi
mercredi
Match retour
Juventus 0 - 0 Hertha Berlin Stadio Comunale, Turin
15h00
Arbitre : Gugulović

Matchs amicauxModifier

mercredi Varese 1 - 2[6] Juventus
Buteur inconnu Buteurs inconnus
mercredi Juventus 2 - 1 Ajax
Buteurs inconnus Buteur inconnu
jeudi Syracuse 1 - 5 Juventus
Buteur inconnu Buteurs inconnus
jeudi Pérouse 1 - 0 Juventus
Buteur inconnu
jeudi Crema 1 - 1 Juventus
Buteur inconnu Buteur inconnu

Coupe anglo-italienneModifier

  • Phases de poule
samedi
1re journée
Swindon Town 4 - 0 Juventus County Ground, Swindon
15h00
Arbitre : D'Agostini
Noble   60e
Horsfield   66e   84e
Harland   89e
samedi
2e journée
Sheffield Wednesday 0 - 0 Juventus Hillsborough Stadium, Sheffield
15h00
Arbitre : Angonese
samedi
3e journée
Juventus 0 - 1 Swindon Town Stadio Comunale, Turin
21h00
Arbitre : Homewood
  23e Noble
samedi
4e journée
Juventus 2 - 0 Sheffield Wednesday Stadio Comunale, Turin
21h00
Ellis   55e (csc)
Zigoni   77e
Classement final - équipes italiennes[7] Pts final Pts MJ V N D BP BC Dif
  1. Naples 14[8] 4 4 2 0 2 10 7 +3
2. Fiorentina 10[8] 3 4 1 1 2 7 7 0
3. Lazio 9[8] 4 4 2 0 2 5 5 0
  4. Juventus 5[8] 3 4 1 1 2 2 5 -3

Effectif du clubModifier

Effectif des joueurs de la Juventus Football Club lors de la saison 1969-1970.

Gardiens
  Roberto Anzolin
  Massimo Piloni
  Roberto Tancredi
Défenseurs
  Ernesto Càstano (C)
  Gianfranco Leoncini
  Francesco Morini
  Elio Rinero
  Gianluigi Roveta
  Sandro Salvadore
  Paolo Viganò
Milieux de terrain
  Antonello Cuccureddu
  Luis del Sol
  Erminio Favalli
  Giuseppe Furino
  Helmut Haller
  Salvatore Jacolino
  Lamberto Leonardi
  Gianpietro Marchetti
  Roberto Vieri
Attaquants
  Pietro Anastasi
  Gianfranco Zigoni
Entraîneur
  Luis Carniglia (début de saison - octobre 1969)
  Ercole Rabitti (octobre 1969 - fin de la saison)

ButeursModifier

Voici ici les buteurs de la Juventus Football Club toutes compétitions confondues.

18 buts
8 buts
6 buts
4 buts
3 buts
2 buts
1 but

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Acheté à la Sampdoria avec Francesco Morini en l'échange du jeune Romeo Benetti plus 800 millions de lires, record pour l'époque.
  2. (it) STAGIONE 1969-1970 IL CALENDARIO COMPLETO DELLA JUVENTUS PARTITE UFFICIALI, AMICHEVOLI E TORNEI MINORI
  3. Rencontre disputée sur terrain neutre à Naples.
  4. Les sept meilleurs vainqueurs des neuf groupes accédèrent directement aux quarts-de-finale. Les deux autres (la Juventus et Foggia) durent jouer un match de barrage.
  5. Rencontre au départ prévue pour le 31 décembre puis reportée pour cause de neige.
  6. (it) STAGIONE 1969-1970 PARTITE AMICHEVOLI E TORNEI MINORI
  7. (en) « Anglo-Italian Cup 1970 », Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation (consulté le 12 juillet 2010)
  8. a b c et d Deux points furent ajoutés pour une victoire, un point pour un match nul, ainsi qu'un point pour chaque but marqué.