Ouvrir le menu principal

Sainte-Hénédine

municipalité de paroisse du Québec (Canada)

Sainte-Hénédine
Sainte-Hénédine
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale La Nouvelle-Beauce
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Michel Duval
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Hénédinois, oise
Population 1 271 hab. ()
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 00″ nord, 70° 59′ 00″ ouest
Superficie 5 120 ha = 51,2 km2
Divers
Code géographique 2426040
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Sainte-Hénédine

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Hénédine

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte administrative de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Sainte-Hénédine

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte topographique de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Sainte-Hénédine
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Sainte-Hénédine est une municipalité de paroisse située dans la MRC de La Nouvelle-Beauce, dans la région administrative de Chaudière-Appalaches, au Québec, au Canada[1].

GéographieModifier

Dans la MRC : La Nouvelle-Beauce.

La municipalité est traversée par la route 275.

Municipalités limitrophesModifier

HistoireModifier

ChronologieModifier

  • 1er juillet 1855 : Érection de la paroisse de Saint Hémédine.
  • 15 mars 1969 : La paroisse de Saint Hémédine devient la paroisse de Sainte-Hénédine.

ToponymieModifier

 
Église de Sainte-Hénédine

Son nom fait référence à Hénédine de Cagliari, une martyre du IIe siècle en Sardaigne.

La Commission de toponymie du Québec précise : « Implantée à mi-chemin entre la rivière Chaudière qui coule plus à l'ouest et la rivière Etchemin qui passe plus à l'est, cette municipalité est distante de 14 km de Saint-Anselme, plus au nord, à l'est de Saint-Isidore. Les territoires de Sainte-Marguerite, de Sainte-Claire et de Sainte-Marie en Beauce ont été amputés, en 1852, d'une partie de leur étendue à la faveur de l'érection tant civile que canonique de la paroisse de Sainte-Hénédine, dont le territoire ressortissait largement aux seigneuries Sainte-Marie et Jolliet (Sainte-Claire), propriété des Taschereau. Celle-ci a également laissé son nom au bureau de poste ouvert à cet endroit en 1854 de même qu'à la municipalité de paroisse officiellement créée en 1855. L'appellation retenue et étendue à la dénomination collective Hénédinois, Hénédinoise adoptée en 1993 rend hommage à Catherine-Hénédine Dionne, veuve du seigneur Pierre-Elzéar Taschereau (1805-1845), qu'elle avait épousé en 1834. Cette pieuse dame a généreusement contribué à la construction de l'église paroissiale. Mère de plusieurs enfants, l'une de ses filles, née en 1842 et décédée sans postérité en 1890, avait pour prénom Hénédine-Amélie. La sainte patronne de la seigneuresse Dionne est une vierge martyrisée en Sardaigne vers l'an 125. Cependant, la dénomination courante de l'endroit demeure Sainte-Hénédine-de-Dorchester, par allusion au comté auquel il était rattaché, ainsi identifié en l'honneur de Guy Carleton, 1er baron Dorchester (1724-1808), gouverneur de la province de Québec de 1766 à 1778 et de 1786 à 1796. Localité agricole, Sainte-Hénédine compte plusieurs éleveurs de porc et producteurs laitiers [2]. »

DémographieModifier

Évolution démographique
1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 1996 2001
1 1031 1691 0751 1291 1621 2721 2231 1751 168
2006 2011 2016 - - - - - -
1 0731 2121 271------

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[3].

Sainte-Hénédine
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Yvon Asselin Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Michel Duval Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Le recensement de 2016 y dénombre 1 271 habitants, soit 18,5 % de plus qu'en 2006[4],[5].

La population est stable depuis un siècle et demi, se situant au-dessus de 1000 personnes[6].

AttraitsModifier

  • Église Sainte-Hénédine
  • Centre d'art Révérend-Louis-Napoléon-Fiset[7]

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier