Saint Apronien

martyr chrétien
Saint Apronien
Biographie
Décès
Nom de naissance
Apronianius
Autres noms
Appronien
Époque
Activité
Statut
Autres informations
Religion
Fête

Saint Apronien, parfois écrit saint Appronien[1], est un martyr chrétien mort en 304. Il est le saint patron des huissiers de justice et anciennement des sergents de justice. Il est fêté le 2 février.

BiographieModifier

Apronien (en latin : Apronianus) fut un geôlier sous l'empereur Dioclétien. Au moment où le gouverneur voulut interroger Cyriaque qui avait été mis en prison, il eut une vision et entendit la voix de Jésus lui disant : « Venez, les bénis de mon Père, posséder le royaume qui vous a été préparé depuis le commencement du monde. »[1] Cette phrase est au chapitre XXV, verset 34 de La Bible de Jérusalem selon Mathieu[2]. Il se fait ensuite convertir au christianisme par Cyriaque puis confirmer par le pape Marcel I. Il évangélise en vain Laodice, un préfet, qui ordonne sa décapitation[3].

CulteModifier

Saint Apronien est anciennement le saint patron des sergents de justice, ont assimile en effet Apronien à un sergent[4]. On le fêtait le même jour que saint Cyriaque et ses compagnons, le 8 août[5]. On le prit de cette façon : « Mon dieu, mon dessein est de n'avoir nulle collusion avec la partie adverse de la mienne... je me propose de ne jamais saisir chevaux ou ce qui servirait au gain de la vie des débiteurs…Saint Apronien, priez pour moi et pour tous les sergents ! »[5] Une parti de cette prière est devenu une devise pour les huissiers : « Mon dieu, mon dessein est de n'avoir nulle collusion avec la partie adverse de la mienne, je me propose de ne jamais saisir chevaux ou ce qui servirait au gain de la vie des débiteurs... »[6] En effet, avec le temps ce sont les huissiers qui prirent la protection de saint Apronien[5],[7]. Il est depuis fêté le 2 février[8].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Saint Apronien », sur nominis.cef.fr (consulté le )
  2. R. de Vaux, P. Benoit, D. Barrios-Auscher, L.-M. Dewailly, R. Tournay et M.-E. Boismard, École biblique de Jérusalem, La Bible de Jérusalem, Paris, Éditions du Cerf, , Desclée De Brouwer éd. (1re éd. 1973), 2173 p. (ISBN 2-220-02028-2), p. 1743
  3. Le martyrologe romain (trad. J. Carnandet et Justin Fèvre), , 568 p. (lire en ligne), p. 435
  4. Henri Bremond, Histoire littéraire du sentiment religieux, Bloud et Gay, (1re éd. 1921), 1388 p. (lire en ligne), p. 235-236
  5. a b et c « doctojuris - XII - SAINTS PATRONS », sur sites.google.com (consulté le )
  6. « L'huissier de justice, histoire », sur www.leshuissiersdehautenormandie.com (consulté le )
  7. « Liste Alphabétique des Saints Patrons pour les Professions en H, Page 1 », sur nominis.cef.fr (consulté le )
  8. « Prénom Apronien : signification, origine et popularité », sur Geneanet (consulté le )