Bible de Jérusalem

La Bible de Jérusalem est une traduction de la Bible en français élaborée sous la direction de l'École biblique et archéologique française de Jérusalem, un établissement français d’enseignement supérieur et de recherche situé à Jérusalem et dirigé par l’ordre dominicain (catholique).

La Bible de Jérusalem en français, édition 2014, format de poche.
La Bible de Jérusalem en anglais.

ÉditionsModifier

Première édition, 1956Modifier

En 1956, la Bible de Jérusalem est publiée pour la première fois en un seul volume, à partir de la précédente édition en 43 fascicules. Les traductions ont été revues et les notes condensées et complétées[n 1].

Deuxième édition révisée, 1973Modifier

Une deuxième édition révisée est publiée en 1973. Une édition illustrée de quelques planches en couleurs et de nombreuses planches en héliogravure sont publiées en 1978 en partenariat avec les éditions Zodiaque[1].

Troisième édition, 1998Modifier

Une dizaine de spécialistes ont mis à jour le texte en 1998. Parmi les changements, l'actualisation du vocabulaire français, un plus grand soin donné à la forme du texte, et la mise à jour des notes explicatives, au regard des dernières recherches bibliques[2]. La troisième édition obtient l'imprimatur, l'autorisation officielle de l'Église catholique, le à Rome.

Ordre des livresModifier

La Bible de Jérusalem suit la composition et l'ordonnancement des Bibles catholiques.

L'Ancien TestamentModifier

Le Nouveau TestamentModifier

La Bible en ses TraditionsModifier

Aujourd'hui, l'École biblique et archéologique française de Jérusalem travaille sur un nouveau programme de recherche nommé La Bible en ses Traditions (Bible in its Traditions) qui propose, à partir d'une interface en ligne présentée sous forme de rouleau, de pouvoir naviguer à travers les traductions traditionnelles des diverses versions de la Bible (hébraïque, grecque, latine, etc.)[3]. La Bible en ses Traditions a pour but d'explorer l'influence du texte dans la culture au fil des siècles (histoire, arts, etc.)[4].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. sœur Jeanne d'Arc est créditée pour son travail sur les notes et l'apparat critique en début de volume (p. 6-7 de l'édition poche), seule femme citée de l'équipe de rédaction et de révision. Sa contribution dans l'édition révisée de est mentionnée (p. 7) par la référence aux travaux de l'équipe de la concordance de la bible dont elle assure la direction et qui publie le volume Concordance de la bible nouveau testament en .
  2. La notice d'introduction précise que l'attribution de la rédaction de l'Épître aux Hébreux à Paul a toujours été débattue mais le consensus l'attribue à un rédacteur évoluant dans la mouvance paulinienne.

RéférencesModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier