Saint-honoré (pâtisserie)

pâtisserie française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Honoré.

Saint-honoré
Image illustrative de l’article Saint-honoré (pâtisserie)
Saint-honoré au chocolat.

Lieu d’origine Drapeau de la France France
Place dans le service Dessert
Pâtisserie
Température de service Froid
Ingrédients Beurre de tourage, crème fraîche, eau, farine, Gousses de vanille, lait, œufs, sel, sucre.
Mets similaires Au chocolat, au café, à la vanille.

Le saint-honoré est une pâtisserie française, à base de crème Chantilly, de crème Chiboust et de petits choux glacés au sucre.

HistoriqueModifier

Selon les pâtissiers Pierre Lacam et Antoine Charabot[1], le saint-honoré a été créé par le pâtissier parisien Chiboust en 1840[2], en s'inspirant d'un dessert bordelais appelé « flan suisse »[3]. Il a donné à son gâteau le nom de la rue Saint-Honoré, où son commerce était installé, rendant du même coup hommage à saint Honoré, huitième évêque d'Amiens, et patron des boulangers[4].

DescriptionModifier

Le fond de pâte feuilletée, brisée ou sablée est garni de pâte à choux avant la cuisson. Il est ensuite recouvert de crème pâtissière et son pourtour de petits choux, garnis toujours avec cette même crème, puis nappés de caramel, de chocolat ou de confiture à leur sommet. Le gâteau se termine en emplissant son centre d'une crème Chiboust ou plus généralement, d'une simple crème chantilly. Cette crème est disposée avec une douille à saint-honoré.

 
Saint-honoré.

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Pierre Lacam et Antoine Charabot, Le glacier classique et artistique en France et en Italie / par Pierre Lacam,... Antoine Charabot,..., (lire en ligne), p. 48
  2. Le Larousse gastronomique indique la date de 1846.
  3. Pierre Lacam et Antoine Charabot, Le glacier classique et artistique en France et en Italie / par Pierre Lacam,... Antoine Charabot,..., (lire en ligne), p. 44
  4. Le Grand Larousse gastronomique, Larousse, , 989 p. (ISBN 978-2-03-582360-1), p. 204