Ouvrir le menu principal

Sahle-Work Zewde

diplomate et femme d'État éthiopienne, président de l'Éthiopie
Ge'ez.svg Cette page contient des caractères éthiopiques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Sahle-Work Zewde
ሳህለወርቅ ዘውዴ
Illustration.
Sahle-Work Zewde en septembre 2016.
Fonctions
Présidente de la République démocratique fédérale d'Éthiopie
En fonction depuis le
(9 mois et 29 jours)
Élection 25 octobre 2018
Premier ministre Abiy Ahmed
Prédécesseur Mulatu Teshome
Secrétaire générale adjointe de l'ONU
chargée de l'Union africaine

(3 mois et 28 jours)
Prédécesseur Haile Menkerios
Directrice générale de l'Office des Nations unies à Nairobi

(7 ans, 3 mois et 16 jours)
Prédécesseur Achim Steiner
Successeur Hanna Tetteh
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Addis-Abeba (Éthiopie)
Nationalité éthiopienne
Parti politique indépendante
Diplômée de université de Montpellier
Profession diplomate
Résidence Palais national

Sahle-Work Zewde
Présidents de la République fédérale démocratique d'Éthiopie

Sahle-Work (parfois Sahlework) Zewde (en amharique : ሳህለወርቅ ዘውዴ), née le à Addis-Abeba, est une diplomate et femme d'État éthiopienne, présidente de la République depuis le . Elle est la première femme à exercer cette fonction en Éthiopie.

Sommaire

BiographieModifier

ÉducationModifier

Elle est née le à Addis-Abeba. Elle est l'aînée de quatre filles[1].

Elle étudie au lycée franco-éthiopien Guébré-Mariam, puis part en France à l'âge de dix-sept ans. Elle est diplômée en sciences naturelles à l'université de Montpellier, et parle couramment amharique, anglais et français[2].

Carrière diplomatiqueModifier

 
Sahle work Zewde en 2016.

Elle est ambassadrice au Sénégal de 1989 à 1993, également accréditée auprès du Mali, du Cap-Vert, de la Guinée-Bissau, de la Gambie et de la Guinée[2].

De 1993 à 2002, elle est ambassadrice à Djibouti, et représente l'Éthiopie à l'autorité intergouvernementale pour le développement[2].

Elle est ambassadrice en France de 2002 à 2006, également accréditée auprès de la Tunisie et du Maroc et représentante permanente auprès de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)[2].

De juin 2009 à mars 2011, elle est représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies et chef du bureau intégré des Nations unies en République centrafricaine[3].

Elle est nommée directrice générale de l'Office des Nations unies à Nairobi le [2].

Elle est ensuite représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies auprès de l'Union africaine à partir du [4]. Elle succède ainsi à Haile Menkerios (en)[5].

Présidente de la RépubliqueModifier

Elle est élue présidente de la République à l'unanimité des voix lors de l'élection présidentielle du , à la suite de la démission de Mulatu Teshome[6]. C'est la première femme élue à ce poste, et, au moment de son élection, la seule femme chef d'État sur le continent africain.

Vie privéeModifier

Elle est mère de deux garçons[2].

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier