Sadaqa

vertu de l'Islam

La sadaqa ou sadaka (en arabe : صدقة?, pl. sadaqât) est un don spontané à la différence de la zakât (parfois aussi appelée sadaka) qui est une aumône obligatoire appartenant aux 5 piliers de l'islam. Le terme arabe provient de l'hébreu de tsedaka[1]. Des levées fiscales (sadaqat) sont instituées en l'an 9 de l'hégire (630) en un impôt obligatoire régulier et collectif dont le but religieux selon le Coran, est de « purifier » les musulmans[2].

Le terme et ses dérivés apparaissent 24 fois dans le Coran et son usage suggère l'existence d'un usage préislamique. Le sens coranique du terme inclut à la fois le sens plus tardif de sadaqa et celui de zakat. même si cette distinction semble coranique. Ce terme est aussi présent dans les hadiths, où il conserve le double sens. Ceux-ci l'encourage et en cite les mérites. Ainsi, la sadaqa a pour but l'expiation ou la protection du donateur[1].

RéférencesModifier

  1. a et b "Sadaka", Encyclopedia of islam, vol.8, p. 708 et suiv.
  2. Hichem Djaït, La vie de Muhammad : Le parcours du Prophète à Médine et le triomphe de l'islam, éd. Cérès, , p. 291-292.