NRC Handelsblad

Logo NRC Handelsblad.png
Image illustrative de l’article NRC Handelsblad
Rédaction du journal à Amsterdam.

Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Langue néerlandais
Périodicité quotidien
Format tabloïd
Genre Généraliste
Prix au numéro 2,99 (numéros du lundi au mercredi inclus), 3,39 (numéros du jeudi et vendredi)[1]
Diffusion 135 764 ex. (2016)
Date de fondation 1970 (il y a 50 ans)
Éditeur NRC Media
Ville d’édition Amsterdam, La Haye

Propriétaire Mediahuis
Rédacteur en chef Drapeau : Pays-Bas René Moerland
ISSN 0002-5259
ISSN (version électronique) 2589-0719
OCLC 12645562
Site web www.nrc.nl

NRC Handelsblad est un quotidien néerlandais fondé en 1970 et publié pour la première fois le . Il est le produit d'une fusion entre un quotidien amstellodamois, l'Algemeen Handelsblad, et un quotidien rotterdamois, le Nieuwe Rotterdamse Courant.

C'est l'un des nombreux quotidiens néerlandais dits « du soir », qui paraît à midi chaque jour[2],[3].

En termes de diffusion, NRC Handelsblad est le quatrième quotidien des Pays-Bas en 2016 avec un tirage de 135 764 exemplaires quotidiens, il se positionne donc après De Telegraaf, Algemeen Dagblad, et de Volkskrant[4].

Classé parmi les quotidiens néerlandais « de qualité », il est considéré comme élitiste, ainsi que disposant d'un lectorat politiquement modéré et originaire de la classe moyenne supérieure[5],[6]. Sa ligne éditoriale est présentée par le journal lui-même comme étant non partisane, bien qu'ancrée dans une tradition libérale classique, une affiliation idéologique revendiquée dans l'acte de création du journal en 1970[7]. La devise du journal est une citation latine, « Lux et Libertas », signifiant « Lumière et Vérité », et qui fait notamment référence à l'esprit des Lumières auquel le journal se réfère[7].

Le journal est édité par le groupe NRC Media. Ce groupe a appartenu par le passé à PCM Uitgevers NV et appartient depuis 2015 au groupe de média belge Mediahuis[8].

HistoireModifier

Diffusion et audienceModifier

PublicationsModifier

nrc.nextModifier

En , NRC Handelsblad a lancé un journal du matin au format tabloïd : nrc.next. Ce quotidien vise un lectorat jeune et éduqué qui a habituellement un désintérêt pour la presse quotidienne. Ce journal va influencer NRC Handelsblad puisqu'à sa suite ce dernier abandonne le grand format pour le tabloïd en 2011[9]. Puis, les deux journaux « fusionnent » en 2017 : nrc.next devient une édition du matin de NRC Handelsblad, qui quant à lui garde sa publication de journal du soir[9].

Notes et référencesModifier

  1. (nl) « Prijs van kranten in losse verkoop flink gestegen », sur villamedia.nl (consulté le ).
  2. (nl) « Hoelang komt de avondkrant nog? », sur nrc.nl, site de NRC Handelsblad (consulté le ).
  3. (nl) « NRC Handelsblad en NRC.next worden identiek », sur parool.nl, site de Het Parool (consulté le ).
  4. (nl) « Telegraaf verliest meeste lezers », sur nos.nl, site de la NOS (consulté le ).
  5. (en) Anna Triandafyllidou, Ruth Wodak et Michał Krzyżanowski, The European Public Sphere and the Media, Springer, (lire en ligne), p. 201.
  6. (nl) « De NRC lezer in 2019 » [PDF], sur nrcmedia.nl (consulté le ).
  7. a et b (nl) « Vragen over NRC : Is NRC links of rechts? », sur nrc.nl, site de NRC Handelsblad (consulté le ).
  8. « Mediahuis reprend NRC », sur lecho.be, site de L'Écho (consulté le ).
  9. a et b (nl) « NRC Handelsblad en nrc.next dichter bij elkaar », sur nrc.nl, site de NRC Handelsblad (consulté le ).

Liens externesModifier