Sœurs trinitaires de Rome

Ordre religieux féminin fondé à Rome en 1762

Sœurs trinitaires de Rome
Image illustrative de l’article Sœurs trinitaires de Rome
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 25 septembre 1762
par Mgr Marc Antoine Colonna
Approbation pontificale 6 juin 1828
par Léon XII
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
Spiritualité trinitaire
Règle de saint Jean de Matha
But l'enseignement et à la glorification de la Sainte Trinité
Structure et histoire
Fondation 8 septembre 1762
Rome
Fondateur Thérèse de la Très Sainte Trinité
Abréviation S.T.
Rattaché à Ordre des Trinitaires
Site web trinitaires de Rome
Liste des ordres religieux

Les Sœurs trinitaires de Rome (en italien : Istituto delle Suore della Santissima Trinità) forment une congrégation religieuse féminine de droit pontifical vouée à l'enseignement et à la glorification de la Sainte Trinité, fondée en 1762 en Rome[1].

HistoriqueModifier

Leur fondatrice Mère Thérèse de la Très Sainte Trinité (1734-1810), prend l'habit trinitaire au couvent de Saint-Charles-aux-Quatre-Fontaines (Rome) le . Le 25 du même mois, elle se rend avec deux compagnes dans les Abruzzes à la demande du cardinal Marc Antoine Colonna pour se dédier à l'éducation des jeunes filles pauvres et abandonnées et à l'assistance physique et morale des paysans. De droit pontifical depuis le , leurs constitutions ajournées à la limière de Vatican II ont été approuvées le [2].

Activités et diffusionModifier

Elles y ouvrent de nombreuses maisons et conservent aujourd'hui encore le même apostolat associé à la glorification de la Sainte Trinité et à l'expansion de son culte. Elles se dédient aussi à l'apostolat en terre de mission[2].

La congrégation compte des établissements dans Italie, Madagascar, Philippines et États-Unis. Au , l'institut comptait 280 religieuses dans 30 maisons[1].

RéférencesModifier

  1. a et b Annuario Pontificio Città del Vaticano 2017, p. 1650.
  2. a et b Thierry Knecht, Les trinitaires. Huit siecles d'histoire, 1993, p. 88.

Liens externesModifier