Sœurs du Rédempteur

Sœurs du Rédempteur
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 3 décembre 1963
par Paul VI
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But soins des malades, enseignement, service domestique pour prêtres, mission
Structure et histoire
Fondation 15 juin 1866
Würzburg
Fondateur Élisabeth Eppinger
Abréviation C.S.R
Site web (de) site officiel
Liste des ordres religieux

Les sœurs du Rédempteur (en latin : Congregatio Sororum a Sancto Redemptore) sont une congrégation religieuse féminine enseignante et hospitalière de droit pontifical.

HistoriqueModifier

En 1854, Georg Anton von Stahl (1805-1870), évêque du diocèse de Wurtzbourg, invite les sœurs du Très Saint Sauveur à fonder un couvent dans sa ville. La congrégation connaît une diffusion rapide dans la région, en 1864 il y a déjà dix maisons dans le diocèse.

En raison des difficultés de communication entre les filiales allemandes et la maison-mère de Niederbronn sur le territoire français, Mgr von Stahl déclare, le , les communautés de son diocèse autonome des religieuses de Niederbronn et élève le couvent de Würzburg en maison mère de la nouvelle congrégation qui porte désormais le nom de congrégation des Filles du Très Saint Rédempteur ; elles prennent le nom actuel en 1969. Malgré la scission, elles ont toujours considérée Élisabeth Eppinger (1814-1867) comme la véritable fondatrice.

La congrégation obtient le décret de louange le .

Activités et diffusionModifier

Le but initial de la congrégation est l'assistance aux malades, à la fois dans les hôpitaux et à domicile ; au fil des années, elles ajoutent à leurs activités l'enseignement, le service domestique dans les maisons des membres du clergé, les œuvres paroissiales et l'apostolat missionnaire.

Elles sont présentes en Allemagne, aux États-Unis et en Tanzanie.

La maison généralice est à Würzburg.

En 2017, la congrégation comptait 338 sœurs dans 26 maisons[1].

Notes et référencesModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Suore del Redentore » (voir la liste des auteurs).