Ouvrir le menu principal

Rue des Deux-Boules

rue de Paris, France

1er arrt
Rue des Deux-Boules
Image illustrative de l’article Rue des Deux-Boules
Vue de la rue.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Saint-Germain-l'Auxerrois
Début 17-19, rue des Lavandières-Sainte-Opportune
Fin 20-22, rue Bertin-Poirée
Morphologie
Longueur 80 m
Largeur 10 m
Historique
Ancien nom Rue Mauconseil
rue Maleparole
rue Guillaume Porée
rue Guillaume Poirée
rue Guillaume Porée, dite des Deux-Boules
Géocodification
Ville de Paris 2778
DGI 2762

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue des Deux-Boules

La rue des Deux-Boules est une voie du 1er arrondissement de Paris.

Situation et accèsModifier

Cette rue commence aux 17-19, rue des Lavandières-Sainte-Opportune et se terminait aux 20-22, rue Bertin-Poirée.

Origine du nomModifier

Son nom lui vient d'une enseigne qui s'y trouvait.

HistoriqueModifier

Au XIIe siècle et au début du XIIIe siècle, elle était nommée « rue Mauconseil », ou « rue Male-Parole », en raison de la présence de voleurs qui se réunissaient à proximité[1].

Au XIIIe siècle et XIVe siècle, elle prit le nom de « rue Guillaume Porée », ou « rue Guillaume Poirée », du nom d'un particulier qui y demeurait[1]. Elle garda ce nom jusqu’en 1546[2] ou 1575[1], moment où elle prit le nom de « rue Guillaume Porée dite des Deux-Boules » et, enfin, « rue des Deux-Boules[2],[1],[3] ».

Au début du XIXe siècle, les numéros de la rue étaient rouges. De 1795 à 1859, elle était située dans l'ancien 4e arrondissement. Le côté impair, dont le dernier numéro était le no 15, était situé dans le quartier du Louvre tandis que le côté pair, dont le dernier numéro était le no 14, était situé dans le quartier Saint-Honoré[3],[4]. La numérotation actuelle date du 31 mars 1886.

Un décret du 3 mai 1848 déclare d'utilité publique le percement de la rue de Rivoli (entre la rue de Sévigné et la rue du Louvre). Les expropriations ont été autorisées par une loi et plusieurs décrets dans les années 1850. Par ailleurs, un décret du 21 juin 1854 réorganise les abords des Halles[5]. Dans le cadre de cette vaste opération d'urbanisme, la rue est redressée et élargie par la reconstruction des immeubles côté pair[6],[7].

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Maurice Baurit et Jacques Hillairet, Saint-Germain-l'Auxerrois, Éditions de Minuit, Paris, 1955, p. 183.
  2. a et b « Boules, rue des Deux- », Félix Lazare et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, Paris, F. Lazare, 1844 (OCLC 2943749), p. 84.
  3. a et b Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris, 1817.
  4. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 13e quartier « Saint-Honoré », 14e quartier « Louvre », îlot no 1, F/31/79/24, îlot no 5, F/31/80/25.
  5. Adolphe Alphand (dir.), Adrien Deville et Émile Hochereau, Ville de Paris : recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques, Paris, Imprimerie nouvelle (association ouvrière), , « Décret du 21 juin 1854 », p. 282-283.
  6. Frères Avril, Plan général des Halles centrales et de leurs abords, Paris, 1854 [lire en ligne].
  7. Analyse diachronique de l'espace urbain parisien : approche géomatique (ALPAGE).

Article connexeModifier