Ouvrir le menu principal

Rue de Malte

rue de Paris, France

11e arrt
Rue de Malte
Image illustrative de l’article Rue de Malte
Situation
Arrondissement 11e
Quartier Folie-Méricourt
Début 21, rue Oberkampf
Fin 14, rue du Faubourg-du-Temple
Morphologie
Longueur 580 m
Largeur 10 m
Historique
Dénomination 1781
Géocodification
Ville de Paris 5896
DGI 5968

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de Malte

La rue de Malte est une voie du 11e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

La rue de Malte est une voie publique située dans le 11e arrondissement de Paris. Elle débute au no 21, rue Oberkampf et se termine au no 14, rue du Faubourg-du-Temple.

Origine du nomModifier

Le comte d'Artois était prieur du Temple de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, lorsque cette voie fut ouverte sur les dépendances du grand prieuré en 1780.

HistoriqueModifier

Au début du XVIIIe siècle, il existait à cet emplacement un « chemin dit des Marais » car il traversait les marais du Temple. Il est également appelé « merderet » du fait qu'on y déposait des immondices[1].

En 1781, le roi autorise par lettres patentes l'ouverture de plusieurs voies sur des terrains appartenant à l'maison du Temple dans une opération de lotissement pour former la Nouvelle Ville d'Angoulême. La rue de Malte est ouverte entre la rue de Ménilmontant et la rue de la tour également ouverte dans ce lotissement, renommée rue Rampon en 1854)[2]. La voie entre la rue du Faubourg-du-Temple et la rue de la tour, qui figurait comme voie nouvelle dans le prolongement de la rue de Malte sur les plans du lotissement est laissée dans son état de voie étroite et sinueuse après révision à la baisse en 1783 du projet d'urbanisation du quartier. Cette voie prend le nom de « rue du Haut-Moulin-du-Temple » (à ne pas confondre avec la rue du Haut-Moulin-en-la-Cité) [1].

En 1851, la rue du Haut-Moulin-du-Temple est réunie à la rue de Malte.[3].

Cette partie de la rue est élargie et son tracé rectifié au cours des années 1860 lors de la création de la place de la République et du bâtiment des magasins réunis (actuel hôtel et centre commercial). L'orientation en biais par rapport à l'alignement actuel de l'immeuble du no 54 construit avant les opérations d'urbanisme haussmmannien est un témoignage de l'ancien tracé de la rue.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Références et notesModifier

Notes
  1. Ne pas confondre avec le théâtre du Château-d'Eau, également appelé Nouveau-Théâtre ou Théâtre belge, 61, rue du Château-d'Eau.
Références
  1. a et b Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, édition de 1844, p. 472 [lire en ligne].
  2. Félix et Louis Lazare, op. cit., p. 408 [lire en ligne].
  3. Adolphe Alphand (dir.), Adrien Deville et Émile Hochereau, Ville de Paris : recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques, Paris, Imprimerie nouvelle (association ouvrière), , « Arrêté du 11 mars 1851 », p. 254.
  4. Génalogie de la famille Révillon sur geneanet.
  5. Danielle Mathieu-Bouillon, « Le théâtre à Paris. Du Second Empire à la fin du XIXe siècle », Paris et ses Théâtres, sur http://www.regietheatrale.com (consulté le 12 octobre 2017).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :