Ouvrir le menu principal

Jean-Baptiste Révillon

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Révillon (homonymie).
Jean-Baptiste Révillon
Naissance
Décès
(à 50 ans)
Paris
Nationalité
français
Activité
Maître
Élève

Jean-Baptiste Révillon, né le à Paris, où il est mort le [1] est un sculpteur français.

BiographieModifier

Fils aîné de Jean-Baptiste Révillon (mort le 28 octobre 1856 à Paris 3e) et de Pauline Malot (1799-1883), fabricante de médailles de bronze, Jean-Baptiste Révillon a pour frère et sœurs : le sculpteur Jean Aimé Révillon (né en 1823)[2], Eugénie Pauline Révillon (1825-1866), et Catherine Amélie Révillon (née en 1832).

Il est l'élève de Jean-Jacques Feuchère, et expose au Salon de Paris à partir de 1840 jusqu'à sa mort.

Le , à l'église Sainte-Élisabeth-de-Hongrie à Paris, il épouse Marie Pauline Ernestine Pasquier (vers 1826-1872) qui lui donnera deux garçons : Ernest Auguste Révillon (1854-1937) également sculpteur, et Paul Émile Révillon (né en 1860). Cette même année, le couple s'installe au no 9 rue des Filles-du-Calvaire dans le 3e arrondissement de Paris, qu'il quittera en 1855 pour le no 13 de la rue de Malte à Paris.

Œuvres dans les collections publiquesModifier

Fonte d'éditionModifier

ÉlèvesModifier

Notes et référencesModifier

  1. État-Civil reconstitué de Paris, acte de décès 3740-1427-V4E, Paris 11e arrondissement.
  2. Témoin au décès de Jean-Baptiste, il dit avoir quarante ans.
  3. Photographie sur webmuseo.com.
  4. Photographie d'Édouard Baldus au musée d'Orsay.
  5. Photographie d'Édouard Baldus, musée d'Orsay.

AnnexesModifier

SourcesModifier

  • Notes généalogiques de la famille Révillon sur Geneanet.

BibliographieModifier

  • Stanislas Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'école française au XIXe siècle, tome 4, p. 141.