Ouvrir le menu principal

Rue Saint-Jean (Québec)

voie de Québec
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue Saint-Jean.

Rue Saint-Jean
Image illustrative de l’article Rue Saint-Jean (Québec)
Section hors des murs
Situation
Coordonnées 46° 48′ 38″ nord, 71° 13′ 08″ ouest
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Québec
Tenant Côte de la Fabrique
Aboutissant Avenue De Salaberry
Morphologie
Longueur 1 700 m
Lieux d'intérêt Palais Montcalm

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Rue Saint-Jean

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

(Voir situation sur carte : Ville de Québec)
Rue Saint-Jean

La rue Saint-Jean est une des plus anciennes rues de la ville de Québec, et en est une des plus populaires et fréquentées.

Une partie de cette rue est à l'intérieur des fortifications, elle fait donc partie du Vieux-Québec. L'autre partie de la rue est en dehors des fortifications, qu'elle franchit par la porte Saint-Jean, et fait partie du quartier Saint-Jean-Baptiste.

Sommaire

Situation et accèsModifier

 
Rue Saint-Jean, intra muros.

La rue débute à la rencontre de la côte de la Fabrique et de la rue Couillard, et se dirige vers le sud-ouest jusqu'à l'avenue De Salaberry, limite des quartiers Saint-Jean-Baptiste et Montcalm. À ce point, la rue Saint-Jean change de nom pour celui du chemin Sainte-Foy. Sa longueur est d'environ 1,8 km.

Du côté intra-muros, on y retrouve une abondance de commerces tels que restaurants, boutiques et quelques auberges. Cette section de la rue Saint-Jean est ainsi à caractère plus touristique, typique du Vieux-Québec. L'architecture y est plus imposante et plus ancienne.

Du côté extérieur aux fortifications, la rue Saint-Jean revêt un aspect de vie de quartier et d'un art de vivre. On y retrouve plusieurs commerçants offrant des produits et services tels que : aliments biologiques ou du terroir, pharmacies, boulangerie, boucherie, cafés, etc. On retrouve dans les alentours de ce segment de la rue Saint-Jean, davantage de maisons et édifices à habitation, comparé au segment fortifié.

Origine du nomModifier

La rue Saint-Jean emprunte le prénom de Jean Bourdon (v. 1601 - 1668), arpenteur et syndic, qui a tracé la voie pour relier à la ville d'alors son fief de Saint-Jean, situé dans l'actuel quartier Montcalm, qu'il avait acquis en 1639[1].

En 1734, elle devient le point de départ du chemin du Roy menant jusqu'à Montréal[2].

Numéros civiquesModifier

La numérotation des édifices se fait à partir de l'ouest (depuis l'avenue De Salaberry) vers l'est.

À l'intérieur des murs, au numéro 1000, à l'intersection de la rue D'Auteuil, se trouve l'édifice de la Jacques-Cartier-Water-and-Power-Company.

La dernière adresse est le 1200, rue Saint-Jean, à l'angle de la rue Couillard. Juste après la rue Garneau, bifurquant sur la droite, c'est la côte de la Fabrique.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Principales adresses à proximitéModifier

Classés selon leur localisation, d'est en ouest.

Parcs et promenadesModifier

RéférencesModifier

Lien externeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier