Ouvrir le menu principal

Rue La Pérouse (Paris)

rue de Paris, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue La Pérouse.

16e arrt
Rue La Pérouse
Image illustrative de l’article Rue La Pérouse (Paris)
La rue en direction de la place Charles-de-Gaulle.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Chaillot
Début 4, rue de Belloy
Fin 65, avenue d'Iéna et 5, rue de Presbourg
Morphologie
Longueur 408 m
Largeur 12 m
Historique
Création 1789
Dénomination Décret du
Ancien nom Boulevard de Passy
Géocodification
Ville de Paris 5263
DGI 5336

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue La Pérouse
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue La Pérouse est une voie du 16e arrondissement de Paris, en France.

Sommaire

Situation et accèsModifier

La rue La Pérouse est une voie publique située dans le 16e arrondissement de Paris. Elle commence au 4, rue de Belloy et se termine au 65, avenue d’Iéna et au 5, rue de Presbourg. Elle est longue de 408 mètres et large de 12.

Le site est desservi par la ligne   , aux stations Kléber et Boissière, ainsi que par les lignes de bus RATP 22 30.

Origine du nomModifier

 
L’explorateur Jean-François de La Pérouse.
 
Entrée du no 21.

Elle est nommée en l'honneur du navigateur français Jean-François de Galaup de La Pérouse (1741-1788).

HistoriqueModifier

À l'origine, une ordonnance du Bureau des Finances du 16 janvier 1789 crée une percée entre l'actuelle place du Trocadéro et l'actuelle avenue Kléber puis, à partir de l'actuelle rue Belloy, par les rues La Pérouse et Dumont-d'Urville dans le cadre de la construction du mur d'octroi qui fut percé de la barrière de Neuilly, qui était située au carrefour des actuelles rues de Presbourg et de Tilsitt, et de la barrière des Bassins, qui était située au carrefour de l'actuelle rue de Belloy et de l'avenue Kléber.

Située à l'extérieur de l'ancien mur d'octroi, appelée « boulevard de Passy », cette voie de l'ancienne commune de Passy est rattachée à la voirie parisienne par un décret du 23 mai 1863 et prend sa dénomination actuelle par un décret du 2 mars 1864.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Références littérairesModifier

Dans le roman À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, Odette de Crécy habite rue La Pérouse[1]. Proust en donne la description suivante :

« L’isolement et le vide de ces courtes rues (faites presque toutes de petits hôtels contigus, dont tout à coup venait rompre la monotonie quelque sinistre échoppe, témoignage historique et reste sordide du temps où ces quartiers étaient encore mal famés), la neige qui était restée dans le jardin et aux arbres, le négligé de la saison, le voisinage de la nature, donnaient quelque chose de plus mystérieux à la chaleur, aux fleurs qu’il avait trouvées en entrant[2]. »

Notes et référencesModifier

  1. Julien Bisson et Estelle Lenartowicz, « Flânerie parisienne sur les traces des grands romans », lexpress.fr, 26 février 2017.
  2. Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, t. 1, Éditions Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade » (ISBN 2-07-011126-1), p. 216.

Voir aussiModifier