Rudolf Lehmann

militaire allemand
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Lehmann.

Rudolf Lehmann
Naissance
Heidelberg, Allemagne
Décès (à 69 ans)
Ettlingen, Allemagne
Origine Allemand
Allégeance Flag of Germany (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme Flag of the Schutzstaffel.svg Waffen-SS
Grade Standartenführer
Années de service 1933-1945
Commandement 2e division SS Das Reich
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne

Rudolf Lehmann , ( à Heidelberg à Ettlingen) était un SS-Standartenführer de la Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale.
Il a été récipiendaire de la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne.

BiographieModifier

Lehmann a été formé comme officier SS à l'école des officiers de la Waffen SS à Bad Tölz en avril 1935. Il a ensuite été affecté au régiment Germania comme commandant de peloton[1] .

Pendant qu'il sert dans la Germania, Lehmann devient commandant du peloton de véhicules blindés. Sur la promotion avril 1940, il reçoit le commandement de la 14e Compagnie du Régiment de Germania, jusqu'à ce qu'il soit transféré à la SS Adolf Hitler Leibstandarte en octobre 1940[1].

Lehmann a été recommandé pour la croix de chevalier de la croix de fer par Theodor Wisch pour son action de commandement d'un groupe de combat dans la région de Jitomir de l'Ukraine au cours de décembre 1943[1].

Fin 1944, Lehmann est transféré au 1er Corps Panzer SS de la 6e SS Panzer Armee en tant que chef d'état-major. Il restera à ce poste jusqu'en mars 1945, quand il reçoit le commandement de la 2e division SS Das Reich et dirige la Division à travers les batailles autour de Vienne pendant l'Opération Frühlingserwachen.
Pour son commandement de la division Das Reich, il reçoit la feuilles de chêne de la croix de chevalier[2],[3].
Blessé pendant les combats en Autriche, Lehmann finit la guerre en se remettant de ses blessures[1].

Il est condamné à 7 ans emprisonnement pour crime de guerre et crime contre l'humanité dans le cadre du procès du Haut Commandement militaire.

DécorationsModifier


OUVRAGE : Die Liebstandarte im bild ( La Liebstandarte en images) 320 pages, parution 1983

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier