Ouvrir le menu principal

Rouslan Guelaïev
Surnom Ange noir
Naissance 1964
Komsomolskoïe, Drapeau de la Tchétchénie Tchétchénie
Décès (à 39 ans)
Près de Bejta, Drapeau de la république du Daghestan Daguestan
Mort au combat
Origine Drapeau de la Russie Russie
Allégeance Circassian flag.svg Confédération des Peuples des Montagnes du Nord-Caucase
Drapeau de la république tchétchène d'Itchkérie République tchétchène d'Itchkérie
Années de service 1994-2004
Conflits Guerre d'Abkhazie
Première guerre de Tchétchénie
Deuxième guerre de Tchétchénie
Famille Roustam Guelaïev (fils)

Rouslan (Hamzat) Guelaïev (russe : Руслан (Хамзат) Гелаев), né en 1964 et mort le , est un important chef du mouvement séparatiste tchétchène. Il eut un important rôle militaire et politico-religieux entre 1994 et 2004.

Guelaïev était considéré comme étant un abrek ; il était connu dans la région pour sa férocité et son courage au combat, ce qui lui attira le respect, parfois même jusque dans le camp ennemi[1]. La direction des opérations dont il eut la charge le mena hors des frontières de Tchétchénie, et même hors de la Fédération de Russie, se rendant en Géorgie où il avait déjà combattu lors de la Guerre d'Abkhazie en 1993. Les Russes le surnommèrent « l'ange noir » (Чёрный ангел)[2], surnom qu'il utilisait comme indicatif lors de ses communications radio.

Résolument hostile aux islamistes, son prestige ne fut aucunement écorné par les troubles qui agitèrent la Tchétchénie entre les deux guerres[3]. Durant la guerre avec la Russie, le barde Timour Moutsouraev écrit une chanson dédiée à l'unité de Guelaïev, , "Gelaïevski spetsnaz!" (Гелаевский спецназ!), qui est devenue populaire en Tchétchénie.

Il fut abattu par une patrouille russe de garde-frontières daguestanis alors qu'il tentait seul de franchir la frontière près de Bejta, le .

Son fils, Roustam Guelaïev, 24 ans, est tué en Syrie en alors qu'il combattait aux côtés des opposants au régime de Bachar el-Assad[4].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Annonce de la mort de Rouslan Guelaïev sur Time.com
  2. Dispatches, Chechnya: The dirty war, documentaire diffusé par Channel 4 en 2006.
  3. Terloeva, Milana. Danser sur les ruines. Une jeunesse tchétchène. Paris : Hachette Littératures. 2006. p.214.
  4. Un combattant tchétchène tué en Syrie Le Figaro, 22 août 2012