Rotrou de Nogent

Né au Xe siècle, descendant issue d'une branche mineure de nobles, Rotrou I de Nogent figure pour la première fois dans l'illustre famille de Rotrou en qualité de 1er comte du Perche. Toutefois, il fut probablement connu comme comte de Corbon qui comprenait la plupart du Perche.

Rotrou de Nogent
Titre de noblesse
Comte

En 960, une guerre opposa Thibaut Ier « le Tricheur », comte de Blois et Chartres, à Richard Ier, duc de Normandie. L'un des chefs militaires de Thibaut, Rotrou, s'empare de Sées, tandis que son suzerain prend Évreux et assiège Rouen. Pour retourner la situation, Richard appela à la rescousse des soldats danois, qui pillèrent le Perche et le Chartrain[1],[2]. Les comtes du Maine et d'Anjou, aussi alliés avec Thibault, se dirigent vers Passais dans ce conflit.[2] Richard de Normandie est allié avec Yves de Creil (seigneurs de Bellême, d'Alençon et de Domfront; frère de Sigefroi, évêque du Mans).

Après la guerre, Thibaut constitua un fief autour de Nogent, La Ferriere, Montigny, Morvilliers (?), Rivray et Montlandon qu'il confia à Rotrou.[2]

Vers 980, Rotrou bâtit des fortifications à Nogent-le-Châtel en proximité de la rive gauche de la riviêre Huisne, le toponyme Nogent-le-Châtel devenant Nogent-le-Rotrou au XIIer siècle.

Il mourut après 996.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Sassier 1987, p. 150
  2. a b et c Nugent Dixon 2014, p. 210