Ouvrir le menu principal

Rolls-Royce AE 2100
(Caract. AE 2100D2)
Vue du moteur
Le Rolls-Royce AE 2100 D2A d'un C-27J Spartan.

Constructeur Drapeau des États-Unis Allison Engine Company
Drapeau des États-Unis Rolls-Royce North America (en)
Utilisation C-130J Super Hercules
C-27J Spartan
ShinMaywa US-2
Caractéristiques
Type Turbopropulseur[1] à double corps
Longueur 3 000 mm
Diamètre 730 mm
Masse 783 kg
Composants
Compresseur Axial à 14 étages
Chambre de combustion Annulaire
Turbine • Générateur de gaz : axiale à 2 étages
Prise de puissance : axiale libre à 2 étages
Performances
Puissance maximale de 4 152 à 6 100 shp[1],
soit de 3 053,37 à 4 485,93 kW
Taux de compression 16,6 : 1
Débit d'air 16,96[1] kg/s
Les moteurs AE 2100D3 d'un C-130J de l'US Air Force, prêts pour une inspection, à la base aérienne de Ramstein, en Allemagne.

Le Rolls-Royce AE 2100 est un turbopropulseur de moyenne puissance américain. Conçu par l'Allison Engine Company, il est toutefois référencé Rolls-Royce, car Allison appartient désormais à sa subsidiaire américaine, Rolls-Royce North America (en).

Sommaire

GénéralitésModifier

L'AE 2100, comme le turbofan AE 3007, dérive du Rolls-Royce T406 (le moteur du V-22 Osprey) et partage le même cœur[2]. Le moteur est ainsi doté d'une architecture double corps, avec un compresseur axial à 14 étages, une chambre de combustion annulaire et une turbine de régénération à 2 étages, suivie d'une turbine de puissance libre également à 2 étages, qui entraîne l'hélice via un réducteur mécanique à planétaires à deux étages[2]. Il a été le premier à avoir été doté d'un système de contrôle à double FADEC[2], contrôlant à la fois le moteur et son hélice.

Il existe deux versions du moteur : l'AE 2100A, version civile, et l'AE 2100D3, utilisée sur les appareils militaires. Sur l'avion de transport régional à 50-70 sièges Saab 2000[2] et le Lockheed Martin C-130J Super Hercules, il est relié à une hélice Dowty à 6 pales. Chaque moteur développe une puissance allant de 4 152 à 6 100 shp.

ApplicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « AE 2100 - Power for SAAB, Lockheed, LMATTS and ShinMaywa » [PDF], Rolls-Royce, (consulté le 19 février 2017)
  2. a b c d e f et g (en) « AE 2100 », Rolls-Royce (consulté le 19 février 2017)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier