Ouvrir le menu principal

Roger-Henri Guerrand

Roger-Henri Guerrand
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Roger-Henri Guerrand (né le à Sarrebruck et mort le à Rennes) est un historien français, spécialiste de l'histoire de la vie quotidienne en milieu urbain.

BiographieModifier

Docteur en histoire, sa thèse portait déjà sur l'histoire du logement social : il la publie l’année suivante sous le titre Les Origines du logement social en France: 1850-1914 (1966)[1]. Spécialiste et passionné par l'histoire urbaine, il y consacre de nombreux livres, avec toujours une prédilection pour l'habitat social. Il est celui qui a développé le concept de "sarcellite", le terme serait dû à un habitant s'exprimant sur les ondes d'Europe 1[2].

Il s'intéresse également à des sujets corollaires comme l'histoire des commodités[3], la construction du Métro parisien[3] ou le mouvement Art nouveau, et figure parmi les premiers "redécouvreurs" de l'architecte Hector Guimard.

Nommé professeur émérite à l'École d'architecture de Paris-Belleville, il y a enseigné l'histoire du logement populaire ou social. Il a consacré sa vie à l'enseignement et aux conférences, à la recherche et à sa vulgarisation : “ j'ai enseigné ce que je connaissais un peu, l'histoire du logement social en France, puis en Europe, l'histoire sociale et culturelle du XIXe siècle.” Professeur dans plusieurs institutions, il aimait plus particulièrement donner ses cours à "Culture et liberté", dont il est un des fondateurs, à l'Institut National des Animateurs de Collectivités (INFAC) et à l'Institut Supérieur des Carrières Artistiques (ICART), fondé par Denis Huisman, où il sympathisa avec les professeurs François Chatelet et Maurice Clavel.

Il reçoit en 1985 le Grand Prix national de la critique architecturale pour l'ensemble de son œuvre.

Il a publié en 2005 une autobiographie, nommée « À contre-voie : mémoires de vie sociale »[3].

BibliographieModifier

  • Mémoires du métro, prix Chatrian (1962), Éditions La Table Ronde, 1961.
  • La Conquête des Vacances, Éditions ouvrières, 1963.
  • Le Prof ne rit pas, Éditions La Table Ronde, 1964.
  • L'Art Nouveau en Europe, Éditions Plon, 1965.
  • Les Origines du logement social en France, Éditions ouvrières, 1966.
  • La Libre Maternité, Éditions Casterman, 1971.
  • R.H. Guerrand, Breve histoire du service social en france, 1896-1976, Toulouse, Privat, , 185 p. (ISBN 2708913271)
  • Le Logement populaire en France, sources documentaires et bibliographie, Centre d'Études et de recherches architecturales, 1979.
  • Les Lieux : histoire des commodités, Paris, Editions La Découverte, , 210 p. (ISBN 2707126918)
  • L'aventure du métropolitain, Paris, Éd. la Découverte, coll. « La découverte poche », , 196 p. (ISBN 2707131113 et 978-2707131119)
  • C'est la faute aux profs! : pour une histoire du professorat XIXe-XXe siècles, Paris, Editions La Découverte, , 198 p. (ISBN 2707117242)
  • Roger Quilliot, Cent ans d'habitat social : une utopie realiste, Paris, Albin Michel, , 175 p. (ISBN 2226037128)
  • Le Sexe apprivoisé. Jeanne Humbert et la lutte pour le contrôle des naissances, en collaboration avec F. Ronsin, Éditions La Découverte, 1990.
  • Une Europe en construction. Deux siècles d'habitat social en Europe, Éditions La Découverte, 1990.
  • Mœurs citadines. Histoire de la culture urbaine, XIXème-XXème siècles, Éditions Quai Voltaire, Paris, 1992.
  • Anne Zadenn. Chronique de l'habitat populaire en Bretagne, en collaboration avec Daniel Le Couédic, dessin d'Alain Goutal, Bande dessinée, Éditions ARO HLM de Bretagne, Rennes, 1994.
  • Fanny Beaupré, Le Confident des dames : le bidet du XVIIIe au XXe siècle : histoire d'une intimite, Paris, La Découverte, (ISBN 2707126942)
  • Hygiène, Paris, Éd. de la Villette, , 109 p. (ISBN 290353960X)
  • A contre-voie : Mémoires de vie sociale, 1923-2000, Gollion, Infolio, (ISBN 2884745211)
  • Henri Sellier, urbaniste et réformateur social, Paris, La Découverte, (ISBN 2707145416)
  • L'Europe des vases de nuit, Gollion, Infolio, coll. « Testimonia », , 160 p. (ISBN 9782884747035)
  • RHG/ENSAPB, hommage à Roger-Henri Guerrand, Éditions Recherches/ENSAPB, 2006 (ISBN 978-2-86222-056-7)
  • Corps et confort dans la ville moderne, Éditions Recherches, 2010 (ISBN 9782862220666)

Notes et référencesModifier

  1. « Roger-Henri GUERRAND. Les origines du logement social en France, 1850-1914. | lemouvementsocial.net », lemouvementsocial.net,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2017)
  2. « La sarcellite » dans L’Echo Régional, 22 mars 1962
  3. a b et c Marc de Montalembert, « Roger-Henri Guerrand (1923-2006) », Vie sociale, no 3,‎ 0000-00-00, p. 5–6 (ISSN 0042-5605, lire en ligne, consulté le 17 juillet 2017)

Liens externesModifier