Rodolphe de Castiglione

noble italien

Rodolphe de Gonzague de Castiglione (Mantoue, Fornovo, ) est le fils de Louis III de Mantoue, marquis de Mantoue et de Barbara de Brandebourg-Culmbach. Il est le fondateur de la branche Gonzague de Castiglione et Solférino[1].

Rodolphe de Castiglione
Image dans Infobox.
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Rodolfo GonzagaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Gabriella Gonzaga (d)
Gianfrancesco Gonzaga (en)
Caterina Secco Gonzaga (d)
Susanna Gonzaga (d)
Barbara Gonzaga
Dorotea Gonzaga (en)
Francesco Gonzaga le Vieux
Frédéric Ier de Mantoue
Paola Gonzaga (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Caterina Pico (en)
Antonia Malatesta (d)
Antonia Malatesta (d) (de à )
Caterina Pico (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Paola de Gonzague (d)
Ettore de Gonzague (d)
Louis-Alexandre de Castiglione
Jean-François de Luzzara
Caterina Gonzaga di Montevecchio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Great coat of arms of the House of Gonzaga (post 1530).svg
blason

BiographieModifier

Seigneur de Castiglione delle Stiviere, Castel Goffredo, Solferino, Luzzara et Poviglio, en 1463 il est fait chevalier par l'empereur Frédéric III de Habsbourg. Comme beaucoup d'autres cadets de l'époque, il mène une vie comme le chef militaire, passant d'un pays à l'autre.

En 1469 , il entre au service du duc de Bourgogne Charles le Téméraire et reste en Flandre plus d'un an. De 1471 à 1473 il travaille pour le pape Sixte IV et en 1474 il est à la solde des Florentins.

Le il épouse Antonia Malatesta, la fille naturelle de Sigismond Malatesta, seigneur de Rimini.

En 1482, alors qu'il est à Ferrare, il est frappé par la peste mais en guérit.

Après quelques années de mariage, son favori l'avertit que sa femme Antonia est devenue la maîtresse de son professeur de danse, Fernando Flores Cubillas. Le à Luzzara Rodolphe réussi à surprendre les deux amants dans le lit. Il tue tout de suite l'homme, et traîne sa femme vers le bas dans la cour, le jetant sur la neige. Après l'avoir forcée par la violence à demander pardon, il la tue d'un coup de poignard à la tête[2].

En 1484 , il épouse Catherine Pic de la Mirandole (it), fille de Gian Francesco Pico della Mirandola, seigneur de Mirandola et comte de Concordia, veuve de Lionel Pio di Savoia, seigneur de Carpi.

En 1485 avec ses frères Gianfrancesco et Ludovic, il organise un complot contre leur neveu, François II de Mantoue mais est découvert et est condamné à l'exil dans le château de Luzzara. En 1491 il se réconcilie avec son neveu qui lève la peine.

Il fait renforcer les structures défensives de Luzzara, qui est son lieu d'habitation principale, par l'architecte Luca Fancelli et ceux de Castiglione, par Giovanni da Padova. Le duc d'Autriche Sigismond d'Autriche nommé en 1493 prince du Saint-Empire romain germanique et le fait marquis de Luzzara en 1494.

La descente de Charles VIII de France dans la péninsule italienne l'oblige à défendre les domaines de la famille Gonzague de la menace des français. Rodolphe, qui sert en Bourgogne, élabore un plan d'attaque à la Bataille de Fornoue mais est tué pendant les combats. Son corps est transporté à Mantoue, et placé dans l'Église de San Francesco, le mausolée de la famille de Gonzague.

DescendanceModifier

Rodolfo et Catherine ont six enfants[3]:

Rodolphe de Gonzague, et il a également deux enfants naturels:

RéférencesModifier

  1. Middlesex gonzague
  2. les Dirigeants de ventura
  3. Gonzague 2
  4. A. Rosa, Albero genealogico delle famiglie illustri di Urbino, (Famiglia Odasi), Circa 1890, Biblioteca Universitaria Centrale di Urbino, Fondo Antico.
  5. Certains historiens fixent la date de naissance en 1488

Liens externesModifier