Ouvrir le menu principal

Robert de Pellevé
Biographie
Naissance
Octeville
Décès
Liancourt-Saint-Pierre
Évêque de l’Église catholique
Évêque de Pamiers
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Robert de Pellevé (né à Octeville le mort à Liancourt en ) est un ecclésiastique qui fut évêque de Pamiers de 1553 à 1579.

BiographieModifier

Robert de Pellevé est issu d'une famille originaire de Normandie. Il nait à Octeville le [1]. Il est le fils de Charles de Pellevé, seigneur de Liancourt-Saint-Pierre et de Jouy-sous-Thelle et d'Hélène de Fay et le frère de Nicolas de Pellevé, l'archevêque de Reims. Docteur in utroque jure et commendataire de l'abbaye Notre-Dame de Dilo, il est est attaché au cardinal de Lorraine, l'archevêque de Narbonne ce qui lui permet d'accéder à l'évêché de Pamiers après l'apostasie de l'évêque Jean de Barbançon. Il prend possession de son siège le . Dès 1559 il fait appel aux Jésuites pour combattre la Réforme protestante dans son diocèse et Jean Pelletier premier recteur du Collège Romain vient avec le P. Edmond Auger, établir un collège à Pamiers mais ils doivent y renoncer en 1561[2]. En 1562 les réformés de la cité épiscopale après avoir secouru leurs coreligionnaires de Castres tue le seigneur de Leris en revenant. Ils s'emparent de la ville et tuent des religieux. Le chapitre de chanoines doit se retirer à l'abbatiale Saint-Volusien de Foix. Malgré l'édit de Pacification de 1563, l'évêque obtient du conseil du roi le l'interdiction de la réunion d'assemblées à Pamiers. Les deux partis s'affrontent en mai/juin 1566 et les calvinistes victorieux massacrent des Augustins, des Dominicains et des Cordeliers de la ville. Les Jésuites doivent se réfugier à Toulouse. Les catholiques se retirent à Foix où il tuent en représailles 17 huguenots. Le lieutenant du roi dans le province le Vicomte de Joyeuse envoie le sire de Sarlabous à la tête d'une troupe rétablir l'ordre. Finalement 24 réformés sont pendus à Toulouse en mai 1567[3]. L'évêque meurt, loin de son diocèse en 1579, dans son chateau de Liancourt dans l'actuel département de l'Oise[4].

Notes et référencesModifier

  1. Église catholique. Diocèse (Rouen), La Semaine religieuse du Diocèse de Rouen - 1888/04/21 (A22,T22,N16) p.378
  2. Daniello Bartoli, Histoire de Saint Ignace de Loyola d'après les documents originaux (Volume t.1) p.388
  3. Justin Edouard, M . Cénac-Moncaut, J . Cénac Moncaut, Histoire des peuples et des états pyrénéens, p. 103
  4. Claude Devic et Joseph Vaissète, Histoire générale de Languedoc: avec des notes et les pièces justificatives addition et note du Livre XVI p. 13

BibliographieModifier

  • R.P. Charles-Louis Richard et Giraud, Bibliothèque sacrée ou Dictionnaire universel, historique, dogmatique, canonique, géographique et chronologique des sciences ecclésiastiques, Paris, 1827, tome XXIX, p. 24.