Ouvrir le menu principal

Robert White (compositeur)

compositeur britannique, né en 1538
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir White et Robert White.
Robert White
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Instrument
Orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Robert White (parfois écrit Whyte), né vers 1538 (sans doute dans le quartier d'Holborn, à Londres) et mort en 1574, est un compositeur anglais de la Renaissance, particulièrement connu pour sa musique liturgique et sa musique instrumentale pour viole. Pour Thomas Morley (A Plaine and Easie Introduction to Practicall Musicke, 1597), il est l'un des plus grands compositeurs anglais de son époque.

BiographieModifier

Fils d'un facteur d'orgue, il est choriste pendant son enfance, puis chanteur adulte au Trinity College de Cambridge. Il obtient une licence (bachelorship) de musique de l'université de Cambridge en 1560 ; en 1562, il s'installe à Ely, où il succède à Christopher Tye (dont il épouse la fille en 1565) en tant que maître des choristes[1].

Il prend le même poste à la cathédrale de Chester en 1566, succédant à Richard Saywell. Sa réputation est telle qu'il obtient le poste prestigieux d'organiste et maître des choristes à l'abbaye de Westminster en 1574.

Il meurt avec une partie de sa famille dans une violente épidémie de peste qui touche la région de Westminster en 1574. White a passé la plus grande partie de sa vie au nord de Londres, mais son testament, daté du 7 novembre 1574, indique qu'il détient une propriété dans le Sussex ; il demande à être enterré dans l'église Sainte-Marguerite de Westminster (ce qui est fait le 11 novembre 1574).

Par la suite, ses œuvres sont peu jouées jusqu'à leur redécouverte par Charles Burney, au cours de la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

ŒuvresModifier

  • Christe qui lux es I, II, III & IV
  • Exaudiat te
  • Exaudiat te Dominus
  • Fantasias III & IV
  • In Nomine V a 5
  • Lamentations 5vv
  • Magnificat
  • O Praise God
  • Portio mea
  • Precanur sancta, Domine
  • Regina caeli
  • Six Organ Fantasias

Notes et référencesModifier

  1. (en) Denis Arnold (éd.), The New Oxford Companion to Music, Oxford University Press, 1983.

Voir aussiModifier