Robert Elliott Speer

missionnaire américain

Robert Elliott Speer (né à Huntingdon, en Pennsylvanie, le et mort le [1]) était un pasteur presbytérien américain influent, qui a dirigé le service missionnaire presbytérien américain pendant 46 ans, de 1891 à 1937.

Robert Elliott Speer
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Sépulture
Brookside Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Religion

BiographieModifier

Robert E. Speer a étudié à la Phillips Academy et à Princeton dont il a obtenu les diplômes respectivement en 1886 et 1889, et a étudié au Séminaire théologique de Princeton en 1890-1891.

A l'instigation de son contemporain John Mott[2], il a été recruteur itinérant pour le Mouvement Étudiant Bénévole (Student Volunteer Movement, SVM) en 1889-1890[3]. Pendant cette année, il réussit à enrôler 1 100 étudiants dans différents programmes missionnaires protestants[2].

En 1891, il a été nommé secrétaire de la Société des Missions presbytérienne américaine. Il a effectué des visites auprès des missions en Perse, Inde, Chine, Corée et Japon en 1896-1897, et en Amérique du Sud en 1909 et,encore d'autres tournées de visites par la suite. À Princeton, il a été grandement influencé par Arthur Tappan Pierson. Sous sa direction, les missions à l'étranger de l'église Presbytérienne ont été couronnées de succès remarquables. Il a pris sa retraite en 1937.

Il est décédé le .

ThéologieModifier

Bien qu'il ait publié deux articles dans Les Fondamentaux[4], il est souvent considéré comme un libéral, car il se rangea du côté de l'Église Presbytérienne des États-Unis et s'opposa à John Gresham Machen lors des controverses anti-libérales/anti-modernistes des années 1930[5],[6]. Il a exprimé l'idée que Karl Barth offert "un élément essentiel de la restauration d'aspects de la vérité, qui ne seront pas facilement perdus à nouveau."[7]

InfluenceModifier

Speer a écrit de nombreux sermons, articles, brochures et livres parmi lesquels des biographies, des commentaires bibliques et des éléments sur la vie chrétienne. La plupart traitent de principes et de pratiques missionnaires, mais certains s'attaquent aussi à des problèmes sociaux controversés. Il a le premier formulé les fameux "quatre principes de Jésus" qui ont été par la suite incorporés dans les idées fondamentales du Réarmement moral[8] et dans celles des Alcooliques Anonymes[9] sous le noms de "quatre critères moraux absolus" ou de "quatre critères". Fondant son point de vue sur ses propres recherches bibliques, Speer considérait ces quatre principes comme l'un des principaux enseignements de Jésus : la pureté, l'honnêteté, le désintéressement et l'amour[10]. Alors que l'initiateur de ces mouvements, le Dr Frank Buchman, tenait Robert E. Speer en haute estime, il a utilisé une version des quatre principes retravaillée par le Pr Henry Burt Wright de Yale[11].

PublicationsModifier

  • The Man Christ Jesus (1896)
  • A Memorial of a True Life: Biography of H. M. Beaver (1898)
  • The Man Paul (1900)
  • Presbyterian Foreign Missions (1901)
  • Missionary Principles and Practice (1902)
  • The Principles of Jesus (1902) (lire en ligne)
  • A Memorial of Horace Tracy Pitkin (1903)
  • Young Man's Questions (1903)
  • Missions and Modern History (two volumes, 1904)
  • The Marks of a Man (1907)
  • Christianity and the Nations (1910)
  • The Light of the World (1911)
  • South American Problems (1912)
  • Studies of Missionary Leadership (1914)
  • John's Gospel (1915)
  • The Stuff of Manhood (1917)
  • The Christian Man the Church and the War (1918)
  • The Gospel and the New World (1919)
  • A Missionary Pioneer in the Far East (1922)
  • Seeking the Mind of Christ (1926)
  • The Unity of the Americas (1926)
  • Some Living Issues (1930)
  • The Finality of Jesus Christ (1933)
  • Five Minutes a Day (1943)
  • George Bowen of Bombay (1938)

Voir aussiModifier

NotesModifier

  1. Lefferts A. Loetscher, Speer, Robert Elliott, t. Supplement 4 1946-1950, New York, Charles Scribner's Sons, Dictionary of American Biography,
  2. a et b James A. Patterson, « Speer, Robert Elliott (1867–1947) », sur Wiley Online Library, (consulté le )
  3. Gerald H. Anderson, « Speer, Robert Elliott (1867-1947), Presbyterian mission administrator », Biographical Dictionary of Christian Missions, (consulté le )
  4. Chapter 28 "God in Christ the Only Revelation of the Fatherhood of God" (originally, Chapter III Volume III, pp.61-75) and Chapter 54 "Foreign Missions, or World-Wide Evangelism" (originally, Chapter IV Volume ?, pp.64-84)
  5. 1933 Book review
  6. Machen-Speer Debate–Historic Event in Presbyterian Church Christianity Today 3.12 (Mid-April 1933): 19-2
  7. Piper 2000, p. 50.
  8. Philipp Boobyer, The Spiritual Vision of Frank Buchman, Penn State Press, , 232 p. (ISBN 978-0-271-06294-5, lire en ligne), p. 22
  9. « Origins of Moral Inventory, Moral Inventory backdrop », The AA Original Way Group website (consulté le )
  10. Robert E. Speer, The Principles of Jesus, New York, Fleming H. Revell, , p. 33-35
  11. Dick B., « The Four Absolutes - Their Source, Application, and Significance », silkworth.net website, your global resource for AA history (consulté le )

RéférencesModifier

Attribution