Ouvrir le menu principal

Rita ou le Mari battu

opéra de Gaetano Donizetti
Rita ou le mari battu
Rita
Genre Opéra comique
Nbre d'actes unique
Musique Gaetano Donizetti
Livret Gustave Vaëz
Langue
originale
Français
Création 7 mai 1860
Opéra Comique, Paris

Rita, ou Le mari battu est un opéra comique en un acte, composé par Gaetano Donizetti sur un livret français de Gustave Vaëz. Il se décompose en huit airs musicaux alternés avec des récitatifs. Il a été achevé en 1841 sous son titre d' origine Deux hommes et une femme. Jamais interprété du vivant de Donizetti, Rita fut créé à titre posthume à l'Opéra-Comique de Paris le 7 mai 1860.

La compositionModifier

En 1841, alors qu'il attend à Paris qu'un livret soit achevé pour une commande de La Scala, Donizetti fait la rencontre fortuite de Gustave Vaëz, co-auteur du livret de deux de ses opéras précédents, Lucie de Lammermoor (le Version française de Lucia di Lammermoor ) et La favorite . Il demande alors à Vaëz d'écrire un livret pour un opéra court afin de se tenir occupé en attendant que le projet de La Scala avance. Vaëz conçoit en peu de temps Deux hommes et une femme, une pièce comique en un acte composée de huit airs musicaux reliés par des dialogues parlés. D'après Vaëz, il ne faut à Donizetti que huit jours pour composer[1]. Cependant, l'Opéra-Comique rejete sa proposition ; Donizetti doit alors faire traduire le livret en italien pour une représentation prévue au Teatro del Fondo de Naples. Suite à la mort de Domenico Barbaja, impresario du Teatro del Fondo, la représentation de Naples est abandonnée. La partition, encore jamais jouée, est retrouvée parmi les effets de Donizetti à sa mort en 1848.

Les interprétationsModifier

Le 7 mai 1860, douze ans après la mort du compositeur, l'opéra est créé à l'Opéra-Comique sous le titre Rita, ou Le mari battu.

Bien qu’il n’ait pas remporté un grand succès à l’époque et qu’il ne sera joué que sporadiquement au cours des 100 ans qui suivent sa création, il a été redécouvert et reçu chaleureusement à Rome en 1955, puis à la Scala de Piccola à Milan en 1965. Au cours des 50 années suivantes, Rita (en français et en italien) est devenu l'un des opéras de Donizetti les plus joués[2].

En 2009, Casa Ricordi publie une nouvelle édition critique de la partition, qui rétablit les dialogues d'origine en français et supprime les modifications apportées à l'œuvre depuis sa création posthume et ses réinterprétations ultérieures. Les musicologues italiens Paolo Rossini et Francesco Bellotto ont reconstitué la version française originale à partir d'un livret manuscrit récemment découvert, avec des annotations manuscrites de Donizetti[3].

L'opéra est présenté sous forme de concert par le New Century Chamber Orchestra et les Adler Fellows Adler de l'Opéra de San Francisco du 12 au 16 février 2014 dans quatre localités de la région de San Francisco[4].

En mars 2014, Opera Rara publie un enregistrement de Rita dans sa version française d'origine. Dirigé par le directeur artistique Sir Mark Elder, ce fut le premier enregistrement en studio de l'édition critique récemment restaurée de la partition. Y figurent Katarina Karnéus dans le rôle de Rita, Barry Banks dans celui de Pepé et Christopher Maltman dans celui de Gasparo.

Les rôlesModifier

Rôle Type de voix Création, 7 mai 1860
(chef d'orchestre : -)
Rita, propriétaire de la taverne soprano Constance-Caroline Faure-Lefèbvre
Peppe, son mari ténor Victor Warot
Gasparo, son ancien mari baryton Barielle
Bortolo, un domestique rôle parlé Jean-Baptiste Faure

SynopsisModifier

Période : 18ème siècle
Lieu: "L'action se déroule dans une auberge située sur la route reliant Gênes à Turin." [3]

Dans une auberge appartenant à Rita, épouse tyrannique et abusive du timide Peppe, la vie du couple se trouve bouleversée par l'arrivée inattendue de Gasparo, le premier mari de Rita, que tout le monde pensait mort noyé. En réalité, Gasparo s'était enfui au Canada. Croyant que Rita est décédée dans un incendie, Gasparo est revenu pour obtenir son certificat de décès afin de pouvoir se remarier. Lorsque les deux époux se retrouvent, Gasparo tente de s'enfuir. Peppe y voit toutefois une opportunité pour se libérer des gifles de Rita, puisque Gasparo est son mari légitime. Les deux hommes s'accordent à régler la situation par un jeu dont le gagnant pourra rester avec Rita. Les deux hommes tentent de perdre, mais c'est finalement Gasparo qui l'emporte. Pour autant, Rita, qui avait souvent souffert dans sa vie maritale avec Gasparo, refuse de redevenir sa femme. Gasparo, prétendant avoir perdu le jeu, incite Peppe à déclarer son amour pour Rita et sa ferme intention de demeurer son mari. La ruse de Gasparo atteint son objectif, et il peut prendre congé du couple réconcilié.

EnregistrementsModifier

Année Distribution



(Rita, Peppe, Gasparo)
Direction,



Salle et orchestre
Label [5]
1991 Adelina Scarabelli,



Pietro Ballo,



Alessandro Corbelli
Federico Amendola



Orchestra da Camera Siciliana
CD audio: l'ère Nuova



Chat: 7045
2001 Teresa di Bari,



Walter Omaggio,



Paolo Bordogna
Carlo Palleschi



Orchestra della Fondazione I.C.O. «Tito Schipa» di Lecce [6]
CD audio: Kicco Classic



Chat: KC 079
2014 Katarina Karnéus,



Barry Banks,



Christopher Maltman
Sir Mark Elder



The hallé
CD audio: Opera Rara



Chat: ORC50

RéférencesModifier

  1. Weinstock 1963, pp. 168-169; Osborne 1994, p. 281
  2. Ashbrook 1982, p. 160
  3. a et b Rossini and Bellotto (Eds.) 2009, Critical edition of Rita, p. ??
  4. New Century Chamber Orchestra's website
  5. Source for recordings: operadis-opera-discography.org.uk
  6. performed in Italian

Sources utiliséesModifier

Autres sourcesModifier

Liens externesModifier