Richard de Beauchamp (13e comte de Warwick)

militaire britannique

Richard de Beauchamp, né le [2] à Salwarpe (Worcestershire) et mort le [1] à Rouen, 13e comte de Warwick[3],[4], est un noble anglais, notamment chargé de l'éducation du roi Henri VI de 1428 à 1437, puis lieutenant du roi en France de 1437 à sa mort, dans les dernières années de la guerre de Cent Ans.

Richard de Beauchamp
Image illustrative de l'article Richard de Beauchamp (13e comte de Warwick)

Titre Comte de Warwick
(1401 - 1439)
Conflits Révolte des Gallois
Guerre de Cent Ans
Faits d'armes Bataille de Campston Hill
Siège de Rouen
Distinctions Ordre de la Jarretière
Biographie
Dynastie Beauchamp
Naissance 25 ou
Salwarpe (Worcestershire)
Décès (à 57 ans)
Rouen (Normandie)
Père Thomas de Beauchamp
Mère Margaret Ferrers
Conjoint Élisabeth de Berkeley
(1397 – 1422)
Isabelle le Despenser
(1423 – 1439)
Enfants Avec Élisabeth de Berkeley
Marguerite de Beauchamp
Éléonore de Beauchamp
Élisabeth de Beauchamp

Avec Isabelle le Despenser
Henry de Beauchamp
Anne de Beauchamp

Image illustrative de l’article Richard de Beauchamp (13e comte de Warwick)

Biographie

modifier

Origines familiales et jeunesse

modifier

Richard est le fils de Thomas de Beauchamp, 12e comte de Warwick, et de son épouse Margaret Ferrers, fille de William Ferrers, 3e baron Ferrers de Groby.

Il devient comte de Warwick à la mort de son père en 1401.

Débuts

modifier

Il se distingue peu après sur les champs de bataille, participant à l'écrasement des Gallois d'Owain Glyndŵr et de la révolte de Henry « Hotspur » Percy.

Il est fait chevalier de l'Ordre de la Jarretière le lendemain de la bataille de Shrewsbury.

Warwick se rend en pèlerinage à Jérusalem en 1408 et ne rentre en Angleterre que deux ans plus tard, après un long périple en Europe de l'Est[pas clair].

Sous le règne d'Henri V (1413-1422)

modifier

Sous le règne d'Henri V, il combat la rébellion des Lollards en 1414, puis se rend sur le continent en tant que capitaine de Calais et participe au concile de Constance au sein de la délégation anglaise.

Il participe à plusieurs affrontements de la guerre de Cent Ans ravivée par Henri V en Normandie. Le roi lui attribue le comté d'Aumale en 1419[1].

Le , le comte de Warwick représente Henri V durant la négociation du traité de Troyes, avec le roi de France Charles VI et le duc de Bourgogne Philippe le Bon. Ce traité fait d'Henri V le successeur de Charles VI sur le trône de France, mais il est contesté par le dauphin Charles (1403-1461), fils aîné du roi de France, son successeur en vertu de la règle de primogéniture masculine (dite « loi salique ») qui en 1328 a exclu les descendants par les femmes de Philippe le Bel, au profit de la branche cousine des Valois.

Durant la minorité d'Henri VI (1422-1437)

modifier

Henri V meurt en août 1422, avant Charles VI. Suivant sa volonté, Warwick devient le tuteur de son fils et successeur, Henri VI, né en décembre 1421 (sa mère est Catherine de France, fille de Charles VI).

Charles VI mourant en octobre 1422, Henri devient roi de France sous le nom de Henri II (non retenu par la postérité), tandis que le dauphin Charles se proclame roi sous le nom de Charles VII. La régence des deux royaumes est confiée aux frères d'Henri V, Jean de Lancastre, duc de Bedford, et Humphrey de Lancastre, duc de Gloucester, le premier s'occupant surtout des affaires de France, où les Anglais et les Bourguignons tiennent le nord et l'est du royaume, notamment Paris et l'Aquitaine, tandis que Charles VII, soutenu par les Armagnacs, tient les régions au sud de la Loire, notamment le Berry (d'où son surnom de « roi de Bourges »).

En 1427, Warwick est nommé capitaine du château de Bouvreuil près de Rouen. Il prend en charge l'éducation du roi à partir de 1428.

L'année 1429 voit un retournement de situation en France : Jeanne d'Arc réussit à faire lever le siège d'Orléans (8 mai) et à faire sacrer Charles VII à Reims. Malgré la capture et la condamnation à mort de Jeanne (emprisonnée au château du Bouvreuil à partir de décembre 1430), ce sont des échecs graves pour les Anglais, confirmés en 1435 par la défection du duc de Bourgogne (traité d'Arras, du 21 septembre, une semaine après la mort de Bedford) et la perte de Paris (1436).

Durant le règne personnel d'Henri VI (à partir de 1437)

modifier

En 1437, Warwick est envoyé en France comme lieutenant du roi.

Mort et funérailles

modifier

Warwick meurt à Rouen.

Son corps est ramené à Warwick. Il sera inhumé dans la chapelle de la collégiale Sainte-Marie construite, selon ses dernières volontés, en 1475.

Mariages et descendance

modifier

Richard de Beauchamp épouse en premières noces Elizabeth de Berkeley (vers 1386–), fille de Thomas de Berkeley (en). Ils ont trois filles :

Après la mort de sa première épouse, ilkse remarie avec Isabelle le Despenser (–1439), fille de Thomas le Despenser. Ils ont deux enfants :

Notes et références

modifier
  1. a b et c Christine Carpenter, « Beauchamp, Richard, thirteenth earl of Warwick (1382–1439) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  2. Ou le 25 janvier[1].
  3. « Beauchamp, Richard de, Earl of Warwick (1382–1439) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, (lire en ligne)
  4. Cannon, J., & Crowcroft, R. Beauchamp, Richard, 13th earl of Warwick. In A Dictionary of British History - Oxford University Press, Retrieved 3 Jan. 2022, from https://www-oxfordreference-com.acces.bibl.ulaval.ca/view/10.1093/acref/9780191758027.001.0001/acref-9780191758027-e-341.

Liens externes

modifier