Ouvrir le menu principal

Richard Astre

joueur français de rugby à XV
Richard Astre
Richard Astre (1970).jpg
Richard Astre en 1971.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Spécialité
Équipes

Richard Astre (dit Le Roi, Le Roi Richard, ou Le Petit Mozart du rugby) est un joueur de Rugby à XV, né le 28 août 1948 à Toulouse, de 1,71 m pour 68 kg. Fils du troisième ligne, joueur du Stade toulousain René Astre, Richard commence le rugby alors qu'il n'avait que 5 ans au Stade toulousain.

CarrièreModifier

Très jeune, il est vite remarqué pour son talent. Il se fait alors recruter par les Biterrois de Pierre Danos au TOEC de la « Ville Rose » en 1967 (en compagnie d'un certain Jack Cantoni), club très formateur dont sont issus plusieurs internationaux, notamment Jean-Pierre Rives. Il passe de cadet en équipe première avec pour coéquipiers Élie Cester et Jean Salut. À 17 ans, il devient capitaine de l'équipe de France junior. En 1968, il rejoint le Bataillon de Joinville pour son service militaire, il est alors capitaine de l'équipe de France militaire. Après le titre de Champion de France Junior Reichel en 1968, Raoul Barrière le nomme capitaine de l'équipe première de l'AS Béziers pendant les années glorieuses du club. Richard Astre était le parfait chef d’orchestre de la formation héraultaise. En véritable styliste inventif et grand stratège, il était capable de tous les exploits. Tête pensante du jeu biterrois, il est reconnu pour son jeu élégant et technique, capable de perforer toutes les défenses.

Capitaine le plus jeune du championnat de France 1970/1971 ( il est d'ailleurs le plus jeune capitaine a avoir remporté le championnat de France). Il fut sélectionné à 12 reprises en équipe de France (6 fois capitaine, là encore), de 1971 à 1976 (faisant partie de la tournée en Afrique du Sud où il est capitaine en 1975, mais aussi des tournées en Australie en 1972 et en Argentine en 1974), et il remporta six titres seniors (1971, 1972, 1974, 1975, 1977 et 1978 - finaliste en 1976) et trois Challenge Yves du Manoir (1972, 1975 et 1977 - finaliste en 1973 et 1978) avec son club.

Il a par ailleurs aussi remporté le Bouclier d'Automne en 1971, 1972, 1975, 1977 et 1978, le Challenge Jules Cadenat en 1968, 1970, 1971, 1972, 1975, 1977 et 1978, le Championnat de France juniors en 1968, et le Championnat de France militaire en 1967.

À cette période, le poste en équipe de France le met en concurrence avec Jacques Fouroux. Le journal L'Équipe réalise alors un sondage qui place Richard en tête avec 71,26 % des suffrages, devant Fouroux avec 13,69 et Max Barrau 12,73.

1974 - 1975 fut sa plus belle saison internationale. Doté d'une très forte personnalité, le staff de l'équipe de France lui préféra finalement Jacques Fouroux à la mêlée, à la veille du Grand Chelem de 1977.

Il obtint l'Oscar du Midi olympique (meilleur joueur français du championnat) en 1975.

Il précédera de quelques semaines Raoul Barrière lors de son départ du club en 1978, afin de poursuivre sa carrière professionnelle suite à une nomination chez Adidas France. Toutefois, il reviendra en 1994 à la demande des dirigeants pour aider son club à remonter dans l'élite. Deux remontées successives ont contribué à réinstaller le club en première division en 1996.

Il est nommé manager de l'équipe de France de 1991 à 1993.

Pendant 20 ans, il est consultant sur France Info. Passionné de golf, il participe annuellement au Masters des Champions de Sainte-Maxime.

Il est aujourd'hui membre du comité directeur des Barbarians français. En 2006, il est décoré de la Légion d'Honneur.

Un ouvrage lui a été consacré : Astre le rugby de lumière, par J-P Lacour, éd. Alta, en 1977.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :