Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Whiting (homonymie).
Richard A. Whiting
Richard A. Whiting.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Richard Armstrong WhitingVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Harvard-Westlake School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfant
Page de couverture de la partition de Ain't We Got Fun?

Richard A. Whiting ( - ) est un compositeur américain qui travailla pour le théâtre Broadway et pour le cinéma à Hollywood. On lui doit de nombreux hits tels que Ain't We Got Fun?, Till We Meet Again, Hooray for Hollywood ou encore Too Marvelous for Words[1]. Il fait partie de la grande famille du jazz américain que l'on nomme la Tin Pan Alley.

Sommaire

Jeunesse et étudesModifier

Richard A. Whiting naît à Peoria dans l'Illinois et grandit à Détroit dans le Michigan. Il étudie à la Harvard Military School de Los Angeles en Californie. Dès l'obtention de son diplôme, il travaille comme compositeur pour plusieurs éditeurs de musique. En 1912, il devient agent artistique[1].

Carrière et familleModifier

En 1919, il s'installe à Hollywood où il écrit nombre de musiques de films. Il collabore notamment avec BG DeSylva, Ray Egan, Johnny Mercer, Neil Moret, Leo Robin, Gus Kahn et Sidney Clare. Il écrit également la musique d'un certain nombre de comédies musicales pour Broadway[1]. Il obtient en 1936 l'Oscar de la meilleure chanson originale pour When Did You Leave Heaven, du film de Sidney Lanfield, Sing, Baby, Sing.

Il est le père des actrices Margaret Whiting et Barbara Whiting Smith.

En 1938, à 46 ans, il meurt d'une crise cardiaque à Beverly Hills, alors qu'il est à l'apogée de sa carrière.

PostéritéModifier

Un hommage à la musique de Whiting, comprenant un pot-pourri de ses chansons les plus connues fait partie de la comédie musicale A day in Hollywood, a Night in the Ukraine jouée en 1980 à Broadway. Il est inscrit au Songwriters Hall of Fame depuis 1970.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Shaw, p. 116 ss

BibliographieModifier