Margaret Whiting

chanteuse américaine

Margaret Eleanor Whiting (Détroit, - Englewood, ) est une chanteuse américaine.

Margaret Whiting
Margaret Whiting and Bill Eythe at the Hollywood Bowl, 1946 (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Lillian Booth Actors Home (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Margaret Eleanor WhitingVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Musicienne, chanteuse, artiste d'enregistrementVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Père
Fratrie
Barbara Whiting Smith (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Lou Busch (en) (années 1950)
Jack Wrangler (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Margaret Young (en) (tante maternelle)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Labels
Capitol Records, Verve Records, Dot Records (en), Audiophile Records (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Discographie
Margaret Whiting discography (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Chanteuse populaire et de musique country, elle est particulièrement populaire au cours des années 1940 et 1950.

BiographieModifier

Margaret Eleanor Whiting naît à Détroit, mais sa famille déménage à Los Angeles en 1929, alors qu'elle a cinq ans. Son père, Richard Whiting, est un compositeur réputé de chansons populaires, notamment de Ain't We Got Fun? et On the Good Ship Lollipop. Sa tante Margaret Young est chanteuse dans les années 1920. La voix de Margaret est remarquée dès son enfance. À sept ans, elle chante pour le chanteur et parolier Johnny Mercer, avec qui son père avait collaboré. En 1942, Mercer co-fonde le label Capitol Records et signe avec Margaret un de ses premiers contrats[1].

La sœur de Margaret, Barbara Whiting Smith (en), devient également actrice (Junior Miss, Beware, My Lovely) et chanteuse.

ChanteuseModifier

Margaret Whiting fait ses premiers enregistrements en tant que chanteuse vedette de plusieurs orchestres, auprès de Freddie Slack, Billy Butterfield ou encore Paul Weston (en).

En 1945, elle commence à enregistrer sous son propre nom. Elle enregistre notamment :

Whiting continue à enregistrer pour Capitol jusqu'au milieu des années 1950, mais elle rencontre moins de succès. Elle change plusieurs fois de label, signe avec Verve Records dans les années 1960, puis London Records en 1966. Elle enregistre notamment The Wheel of Hurt, no 1 de l'Easy Listening singles chart et sort son dernier album en 1991.

TélévisionModifier

Margaret et Barbara Whiting jouent leur propre rôle dans la sitcom Those Whiting Girls, de 1955 à 1957[3],[2].

Margaret Whiting est une invitée régulière des émissions de variétés et des talk-shows américains dans les années 1950, 1960 et 1970.

Vie privéeModifier

Margaret Whiting se marie quatre fois[2] :

  • avec Hubbell Robinson Jr, écrivain, producteur et directeur de télévision (du au )[4]
  • avec Lou Busch (en), pianiste (du au ). Ils ont une fille, Deborah, née en 1950.
  • avec John Richard Moore (Richard Moore (directeur de la photographie) ?), un des fondateurs de la société Panavision (du au ).
  • avec Jack Wrangler (en) (de son vrai nom John Stillman), un ancien acteur pornographique gay (de 1994 à la mort de Jack Wrangler le )[5].

Whiting meurt le à 86 ans, à Englewood, dans le New Jersey[2].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Margaret Whiting » (voir la liste des auteurs).

  1. From the Vaults Vol. 1: The Birth of a Label – the First Years, Billy Vera.
  2. a b c et d « Margaret Whiting, Fresh-Faced Singer of Jazz and Pop Standards, Dies at 86 », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2015).
  3. « Those Whiting Girls »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 2 septembre 2014).
  4. « The Museum of Broadcast Communications – Encyclopedia of Television », Museum.tv (consulté le 27 août 2015).
  5. (en-US) Dennis Hevesi, « Jack Wrangler, a Producer and an Actor in Gay Sex Films, Dies at 62 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 14 mai 2018)

Liens externesModifier