Rhodri et Edwin ap Hywel

(Redirigé depuis Rhodri ap Hywel)

Rhodri et Edwin ap Hywel sont co-régents du royaume de Deheubarth (Galles))à partir de 950.

Rhodri et Edwin ap Hywel
Fonction
Royaume de Deheubarth
Biographie
Décès
ou Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Les trois fils de Hywel Dda héritent du royaume de Deheubarth dans le sud du pays de Galles et le partagent entre eux, mais ils restent unis car ils doivent faire face à l'attaque de Iago ab Idwal déterminé à reprendre le royaume de Gwynedd afin de venger la mort de son père et la perte de son héritage. Les fils de Idwal Foel ab Anarawd et ceux de Hywel se rencontrent lors d'un combat à Nant Carno ou Cano dans l'Arwystli[1] et Iago et Ieuaf ab Idwal sont victorieux. Ils reprennent le contrôle du Gwynedd et du Powys[2]. Les deux partis continuent le combat pendant les trois années suivantes, mais Iago et Ieuaf confirment leur supériorité jusqu'à ce que Owain et ses frères abandonnent le nord à leurs belliqueux cousins. En fait, peu après Owain demeure seul roi car Rhodri dès 953 et Edwin en 954 meurent vraisemblablement encore très jeunes et sans descendant[3].

Notes et référencesModifier

  1. Annales Cambriae : AC 954 (recte 953)
  2. (en) Kari Maund The Welsh Kings: Warriors, warlords and princes. The history Press, Stroud 2006 (ISBN 9780752429731) « From Owain ap Hywel to Gruffud ap Llywelyn » p. 68-97 et généalogie p. 70
  3. (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson (London 1998) (ISBN 1841190969) « Owain ap Hywel Deheubarth 950-986» p. 334 & Généalogie 15. Wales (4) Gwynedd and Deheubarth p. 331

BibliographieModifier

  • (en) John Davies (2007) A History of Wales (Penguin) (ISBN 0-14-028476-1)
  • (en) John Edward Lloyd (1911) A history of Wales from the earliest times to the Edwardian conquest (Longmans, Green & Co.)
  • (en) Timothy Venning The Kings & Queens of Wales Amberley Publishing, Stroud 2013 (ISBN 9781445615776) chapitre 3 « Rulers of North Wales (Gwynedd) » et chapitre 5 « Rullers of Dyfed and (Tenth Century) Deheubarth ».