Rhescuporis II

Rhescuporis II est un prince thrace des débuts de l'Empire romain, roi des Astéens et roi des Odryses de 18 av. J.-C. à sa mort en 11 av. J.-C. Il est le fils de Cotys VII et le neveu de Rhémétalcès Ier, prince Sapéen depuis 31 av. J.-C., son tuteur et successeur à la tête du dernier royaume thrace à partir de 11 av. J.-C.

Rhescuporis II
Image dans Infobox.
Statère d’électrum à l'effigie de Rhescuporis II. Description avers : Buste diadémé et drapé de Rheskuporis II à droite vu de trois quarts en avant
Biographie
Décès
Père

Lors de la mort de son père Cotys VII en 18 av. J.-C., ses deux fils sont trop jeunes pour lui succéder. Rhescuporis II devient roi des Astéens et des Odryses mais sous la tutelle de Rhémétalcès Ier, roi des Sapéens.

Les Besses, peuple de la Thrace, restés indépendants de Rome, attaquent les provinces thraces alliées de l'Empire romain. Les barbares sont repoussés par une armée romaine aidée de leurs alliés thraces. Dans les années 13/11 av. J.-C., Rhescuporis et son oncle Rhémétalcès sont à nouveau attaqués par les Besses. Cette attaque est plus sérieuse que la précédente et Rhescuporis est vaincu et tué[1]. Rhémétalcès est aussi mis en déroute mais parvient à fuir, se réfugiant dans le Chersonèse. Toute la Thrace est alors aux mains des Besses qui vont même attaqués les provinces romaines d'Asie et de Macédoine[2].

L'aide des Romains permet de détruire les Besses, les terres du prince astéen Rhescuporis sont en partie rattachées à Rome et le prince sapéen Rhémétalcès Ier devient le roi du dernier royaume thrace, celui des Odryses, succédant à Rhescuporis.

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Selon Maurice Sartre, « Les provinces de Méditerranée orientale d'Auguste aux Sévères », p. 21 : « La révolte générale des Besses est conduite par Vologaisos, grand prêtre du sanctuaire de Dionysos dans l'Haimos ».
  2. Florus, Abrégé de l’histoire romaine, IV, 12.

Source partielleModifier

Articles connexesModifier