Le Rheged était l'un des royaumes bretons, de langue cambrienne, qui s'étaient constitués, vers le Ve siècle, après le départ des troupes romaines, au nord de l'île de Bretagne, dans une zone qui est aujourd'hui le nord-ouest de l'Angleterre et le sud-ouest de l'Écosse.

Rheged
Yr.Hen.Ogledd.550.650.Koch.jpg
Hen Ogledd (le Vieux Nord) vers 550-650.
Géographie
Pays
Partie de
Chef-lieu
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Ve siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Dissolution
Identité
Langue officielle

LocalisationModifier

Le royaume de Rheged est traditionnellement associé à la région de Carlisle et à la vallée de l'Eden, et pourrait être la continuité médiévale de la civitas des Carvetii. Néanmoins l'existence de sites fortifiés comme Mote the Mark, Dunragit (la forteresse du Rheged) et Trusty's Hill indique que le Rheged s'étendait aussi sur le Dumfries and Galloway[1].

HistoireModifier

La généalogie des rois de Rheged remonte jusqu'à Coel Hen (dont les Anglais feront le personnage folklorique de Old King Cole) qui régna au tout début du Ve siècle. Le royaume sera ensuite scindé entre Nord et Sud Rheged.

On connaît aussi les victoires remportées par ses rois, Urien de Rheged, et son fils Owain mab Urien, sur les rois de Bernicie dans la seconde moitié du VIe siècle, car elles ont été chantées par le barde Taliesin qui, s'il était sûrement britto-romain, n'était sans doute pas gallois. Après la mort d'Owain, la lignée royale est continuée par son frère Rhun mab Urien.

Après être devenu un État vassal des Angles le Rheged fut définitivement absorbé par la Northumbrie au début du VIIe siècle après l'union de la princesse Rhiainmelt fille de Rhoeth ou Royth avec le roi Oswy.

De récentes fouilles archéologiques ont mis en évidence l'existence d'une forteresse d'importance royale à Trusty's Hill dans le Galloway. Le site a été proposé comme étant l'un des principaux centres de pouvoir du Rheged. Occupée du début du IVe siècle jusqu'à sa destruction au début du VIIe siècle, la forteresse de Trusty's Hill était en contact avec la Gaule et le monde byzantin[2].

Liste des roisModifier

Nord du RhegedModifier

Sud du RhegedModifier

Voir aussiModifier


Notes et référencesModifier

  1. (en) T. M. Charles-Edwards, Wales and the Britons, 350-1064, Oxford University Press, , 816 p. (ISBN 978-0-19-163208-2, 0-19-163208-2 et 978-1-283-91914-2, OCLC 823319671, lire en ligne), p. 10-12
  2. (en) Ronan Toolis, Christopher Bowles, « Excavations at Trusty's Hill, 2012 », Dumfriesshire and Galloway Natural History and Antiquarian Society,‎ , p. 27-50 (ISSN 0141-1292)

BibliographieModifier

  • (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson (Londres 1998).
  • Christian Y.M Kerboul Les Royaumes Brittoniques au Très Haut Moyen Age Editions du Pontig (Sautron 1997) (ISBN 2951031033).
  • (en) Tim Clarkson, The Men of the North. The Britons of southern Scotland, Édimbourg, John Donald, , 230 p. (ISBN 978-1-906566-18-0).