Elidyr Llydanwyn

Elydir Llydanwyn roi brittonique fl. décennie 540 mort vers 560.

Elidyr Llydanwyn
Biographie
Activité
Père
Fratrie
Conjoint
Gwawr ach Brychan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

ContexteModifier

Elidyr ou Elidi est le nom de plusieurs rois brittoniques contemporains actifs vers le milieu du VIe siècle: Elidir Lydanwyn ap Meirchion Gul et Elidir Mwynfawr ap Gwrst, ont vraisemblablement été confondus par Geoffroy de Monmouth et considérés comme un personnage unique le légendaire roi de Bretagne Elidur. Les travaux de Peter Bartrum permettent de distinguer.

BiographiesModifier

Elydir LlydanwynModifier

Elydir Llydanwyn est le fils de Meirchion Gul et c'est un descendant du roi Coel Hen[1]. qui devient roi de Rheged vers le milieu du VIe siècle il est surnommé Llydanwyn c'est-à-dire le « Bien bâti ». Sa généalogie est indiqué dans le Bonedd Gwŷr y Gogledd:

Llywarch Hen m. Elidyr Lydanwyn m. Meirchawn m. Gorust Ledlwm m. Keneu m. Coel

Il semble avoir également hérité du royaume de Man bien qu'il soit possible qu'il ne règne que sur l'île de Man et que le royaume de Rheged ait été partagé entre lui et son frère Cynfarch Oer. Selon le texte De Situ Brecheinauc, Elydir avait épousé Gwawr, fille de Brychan souverain du royaume de Brycheiniog le fils issu de cette union est le célèbre Llywarch Hen

Elidir MwynfawrModifier

Elidir Mwynfawr ap Gwrwst dont le surnom signifie «  Puissant » est selon le Bonedd Gwŷr y Gogledd le fils de Gwrwst Briodor et un petit-fils de Dumnagual Hen. Sa généalogie est également indiquée dans le Bonedd Gwŷr y Gogledd:

Elidyr Mwynuawr m. Gorust Priodawr m. Dyfynwal Hen.

Il est longuement évoque dans la triade galloise n°44 qui précise qu'avec son épouse Eurgain ferch Maelgwn Gwynedd, ils sont parmi les « sept personnes et demie » , portées sur le dos de son cheval Du y Moroedd lorsque ce dernier a nagé de Penllech Elidir dans le nord à Penllech Elidir à Môn. Les autres étaient Gwyn Da Gyfedd (Bon compagnion), Gwyn Da Reiniad (Bon donateur), Mynach Nawmon, son conseiller, et Prydelaw Menestyr (Barbier), son bouteiller, Arianfagl (Bâton d'argent), son serviteur, et Gelbeinefin, son cuisinier, qui ayant nagé avec ses deux mains à la croupe du cheval n'est considéré comme une demie personne ! Il s'agit là de l'un « trois fardeaux de cheval» célèbres de l'île de Bretagne. La triade ne précise par la raison de cette expédition, mais il semble qu'elle évoque l’événement suivant:

Elidyr avait épousé une sœur de du roi de Gwynedd Rhun Hir ap Maelgwn dont la capitale se trouvait sur l'île d'Anglesey. Les deux territoires peuplés par des tribus celtiques apparentées avant la conquête romaine de la Bretagne étaient considéré comme un domaine unique. A la mort de Maelgwn Gwynedd Elydir estime qu'il peut revendiquer Anglessey et envahit l'île vers 560 il est tué lors d'un combat contre Rhun. Cynfarch Oer et les autres rois du Nord organisent un raid sur l'île pour venger Elidyr ce qui ne fait qu’accroître la fureur de Rhun qui marche contre les bretons du nord et leur inflige une défaite[2].

le Codex des Lois Galloises qui indique que Elidir Mwynfawr avait été tué à Aber Meuhedus en Arfon, que Clydno Eidyn, Nudd Hael, Mordaf Hael et Rhydderch Hael, les chefs de l'expédition du Hen Ogledd qui voulaient venger sa mort s’avancèrent jusqu'à Arfon avant d'y être vaincus et chassés par Rhun Hir ap Maelgwn. Sa tombe est mentionnée dans les Stances des tombeaux dans le manuscrit Peniarth MS.98 (no.15):

La tombe d'Elidir Mwynfawr sur la rive du grand Meweddus.,souverain très célèbre, provocateur, un homme puissant au combat

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson (London 1998) (ISBN 1841190969) « Men of the North  » p. 98
  2. (en) Mike Ashley Op.cit« Elidyr or Eleuther The Handsome » p. 103

BibliographieModifier

  • (en) Peter Bartrum, A Welsh classical dictionary: people in history and legend up to about A.D. 1000, Aberystwyth, National Library of Wales, (ISBN 9780907158738), p. 272 ELIDIR LYDANWYN ap MEIRCHION GUL. (490).
  • (en) Peter Bartrum, A Welsh classical dictionary: people in history and legend up to about A.D. 1000, Aberystwyth, National Library of Wales, (ISBN 9780907158738), p. 273 ELIDIR MWYNFAWR ap GWRWST. (510)
  • Christian Y.M. Kerboul, Les royaumes brittoniques au très haut Moyen Age, Sautron & Spézet, Editions du Pontig & Coop Breizh, , 256 p. (ISBN 2 951031033).
  • Alain-Joseph Raude, La Naissance des nations brittoniques, Brest, éditions Label LN, , 151 p. (ISBN 9782915915259).