Ouvrir le menu principal

Reposoir

autel provisoire destiné à abriter temporairement le Saint Sacrement
Reposoir d'une procession de la Fête-Dieu en France.

Un reposoir est un autel provisoire destiné à abriter temporairement le Saint Sacrement en dehors du tabernacle lors des processions, par exemple celles de la Fête-Dieu ou du Jeudi saint. Il peut être végétal à la campagne, pour des processions en plein air.

On appelait aussi reposoir au Moyen Âge un petit oratoire, construit le long d'une route par exemple, et pouvant aussi occasionnellement servir d'abri. Ce terme désignait aussi une dalle en console (surélevée ou non), appelée « table des morts » à côté d'une croix monumentale sur laquelle les cercueils étaient autrefois exposés et posés pendant les étapes du cortège funèbre depuis la maison du défunt jusqu'au cimetière. Ces croix étaient disposées le long de la voie des morts, à des intervalles variant en fonction des difficultés du parcours[1].

ExemplesModifier

En 1945 à Plougourvest « la plus belle cérémonie était celle de la Fête-Dieu au printemps : une procession sur près de 500 mètres, jusqu'à un reposoir en forme d'autel pour le Saint Sacrement, dans un espace tendu de draps ornés de boutons de roses. Le sol était couvert de sciure de bois teinte, entourée de marc de café et parsemée de fleurs de genêts et de digitales, disposées en figures géométriques »[2].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Moulier, Croix de Haute-Auvergne, Créer, , p. 9.
  2. Jean Rohou, Catholiques et Bretons toujours ? (essai sur l'histoire du christianisme en Bretagne), éditions Dialogues, Brest, 2012, (ISBN 978-2-918135-37-1)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier