Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eames.
Ray Eames
Ray Eames.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
Membre de
Distinction

Bernice Alexandra Kaiser Eames dite Ray Kaiser puis Ray Eames, née le à Sacramento et morte le à Los Angeles, est une artiste, designer, architecte et réalisatrice de cinéma américaine.

Sommaire

BiographieModifier

Les premières annéesModifier

Alexander Kaiser, le père de Ray, a été successivement joaillier, directeur de l'Empress Theater puis vendeur d'assurance pour le compte de la Californian State Life Insurance[1],[2]. Sa mère, Edna Burr Kaiser, est femme au foyer. Ray est née sous le nom de Bernice Alexandra Kaiser le à Sacramento. Elle a un frère ainé, Maurice. Une soeur ainée est décédée quelques mois après la naissance de Ray[2]. Sa mère est est de confession protestante épiscopalienne et son père a été élevé dans la religion juive mais ne pratique pas. Ray et Maurice ont grandi dans un univers épiscopalien[1]. Pendant une grande partie de son enfance la famille vit dans un appartement à Sacramento puis dans un bungalow à l'extérieur de la ville[2].

Après la mort de son père, elle obtient son diplôme en 1933 au Bennett College à Millbrook et s'installe à New York, où elle pratique beaucoup d'activités créatives. Elle assiste aux cours de danse moderne de Martha Graham et Hanya Holm[3]. Ray étudie la peinture expressionniste abstraite avec Hans Hofmann jusqu'en 1939. Au cours des années 1930, l'art abstrait est mal perçu et ne reçoit que peu de soutien de la part des galeries d'art et des musées. En 1936 Ray est membre fondateur de l'American Abstract Artists (AAA)[4], un groupe créé en 1936 pour servir de forum de discussion et de débat sur l'art abstrait et offrir des possibilités d'exposition. En 1937, l'AAA publie un « prospectus général ». Il souligne l'objectif de l'organisation et l'importance des expositions pour promouvoir la croissance et l'acceptation de l'art abstrait aux États-Unis[5]. Ray expose des peintures lors de la première exposition de l'AAA en 1937 au Riverside Museum à Manhattan. Ray est alors une figure clé de la scène artistique new-yorkaise de l'époque[a]. Elle est amie avec Lee Krasner, une artiste qui deviendra l'une des figures importantes de l'expressionnisme abstrait. Il ne reste que peu de traces de l'art de Ray datant de cette période[5].

La rencontre avec Charles EamesModifier

En , elle commence ses études à l'Académie des Arts de Cranbrook à Bloomfield Hills, Michigan. Elle y fait la connaissance de Charles Eames, qu'elle épouse en 1941. S'installant à Los Angeles, Californie, Charles et Ray Eames auront une carrière de designers des plus importantes du XXe siècle.

 
Un fauteuil dessiné par le couple Eames en 1955

Même si la force créatrice du couple est reconnue, Ray est souvent omise dans leur œuvre commune. Une des pièces les plus connues de leur travail est la Eames Lounge Chair, interprétation américaine moderne du fauteuil club.

Lorsque Charles meurt d'une crise cardiaque en 1978, Ray prend la direction du Eames Office. Avec la Bibliothèque du Congrès de Washington, elle engage la sauvegarde du fond d'archives de l'agence. Ray Eames décède à Los Angeles le 21 août 1988, dix ans jour pour jour après Charles[6]. Elle est inhumée dans le cimetière du Calvaire à Saint-Louis aux cotés de son mari[7].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Un tableau de Ray est dans la collection permanente du Whitney Museum of American Art

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Designer Ray Eames in the spotlight », sur The Mercury News, (consulté en 1er mars 2019)
  2. a b et c Pat Kirkham 1998, p. 31
  3. Pat Kirkham 1998, p. 35
  4. (en) « Founding Members », sur americanabstractartists.org (consulté en 1er mars 2019)
  5. a et b (en) Sandra Kraskin, Pioneers of Abstract Art: American Abstract Artists, 1936–1996, exhibition catalog. Sidney Mishkin Gallery, Baruch College, , p. 5
  6. Maryse Quinton 2015, p. 24
  7. (en) Catherine Slessor, « Charles Eames (1907–1978) and Ray Eames (1912–1988) », sur The Architectural Review, (consulté le 2 mars 2019)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Gerda Breuer et Julia Meer, Women in graphic design 1890-2012, Berlin, Jovis, , 606 p. (ISBN 978-3-86859-153-8)
  • (en) Eames Demetrios, An Eames Primer: Revised Edition, Rizzoli, , 288 p. (ISBN 978-0847839445)
  • (en) Eames Demetrios et Gloria Fowler, Eames Beautiful Details, AMMO Books LLC, , 408 p. (ISBN 978-1623260316)
  • Charlotte Fiell et Peter Fiell, Design du XXème siècle, Cologne, Tashen, (ISBN 978-3836541091)
  • Gloria Koenig, Eames, Taschen, , 96 p. (ISBN 978-3836560207)
  • (de) Britta Jürgs, Vom Salzstreuer bis zum Automobil: Designerinnen, Berlin, AvivA Verlag, , 249 p. (ISBN 3-932338-16-2), Ray Eames: Design als Lebensform
  • (en) Pat Kirkham, Charles & Ray Eames : Designers of the Twentieth Century, MIT Press, , 498 p. (ISBN 978-0262611398)
  • (en) Daniel Ostroff, An Eames Anthology : Articles, Film Scripts, Interviews, Letters, Notes, and Speeches, Yale University Press, , 420 p. (ISBN 978-0300203455)
  • Maryse Quinton (préf. Eames Demetrios), Charles et Ray Eames, La Martinière, , 256 p. (ISBN 978-2732465425)
  • Mathias Remmele (trad. Virginie de Bermond), Le mobilier de Charles et Ray Eames, Vitra Design Museum, , 159 p. (ISBN 978-3931936761)

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :