Ouvrir le menu principal

Lee Krasner

artiste américaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krasner.
Lee Krasner
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Représentée par
Mouvement
Conjoint
Distinction
Women's Caucus for Art Lifetime Achievement Award (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Lee Krasner, née le 27 octobre 1908 à Brooklyn et morte le 19 juin 1984 à New York, est une artiste peintre américaine, évoluant dans l’expressionnisme abstrait.

BiographieModifier

FamilleModifier

Lena Krassner, connue en dehors de la famille comme Lenore Krasner, naît de parents immigrés d'origines juive ukrainienne, Chane et Joseph Krasner, originaires de Shpykiv, une communauté juive de l'actuelle Ukraine. Ses parents ont fui l'antisémitisme et la guerre russo-japonaise[1]. Sa mère Chane change son prénom en Anna, une fois arrivée en Amérique.

Lena est la quatrième des cinq enfants de la famille et la seule à être née aux États-Unis[2].

FormationModifier

Dès son plus jeune âge, Lee Krasner souhaite poursuivre une carrière dans l'art. Elle s'inscrit à l'école secondaire Irving High School for Girls de Washington qui dispose d'un cursus en art. Elle intègre ensuite The Cooper Union, école d'art réservée aux femmes pour laquelle elle décroche une bourse d'études. Lee Krasner y obtient son diplôme d'enseignante en art. En 1932, elle poursuit son perfectionnement et rejoint la National Academy of Design. Elle participe enfin à The Federal Art Project (FAP) de 1935 à 1943[2].

De 1933 à 1940, elle travaille également dans l'atelier de Hans Hofmann. Elle rejoint le mouvement des American Abstract Artists.

Rencontre avec PollockModifier

En 1941, elle fait la connaissance de Jackson Pollock et se marie avec lui en 1945. C'est Lee Krasner qui propose à Pollock d'en finir avec les titres conventionnels pour ses peintures mais de les numéroter. Car les nombres sont neutres et parce que les gens regardent sa peinture pour ce qu'elle est :

« … They make people look at a picture for what it is — pure painting[3]. »

 
Tombe de Jackson Pollock et Lee Krasner au cimetière de Green River à Springs, New York.

Suite au décès de son mari dans un accident de voiture en 1956, elle s'installe dans son grand atelier new yorkais et entre dans une nouvelle période productive composée de tableaux de très grandes dimensions, de motifs floraux et baroques. L'artiste peint tous les jours pendant presque quarante ans, jusqu'à sa mort en 1984[4].

HéritageModifier

En 1985, The Pollock-Krasner Foundation est créée afin d'aider au financement d'artistes dans le monde. La fondation travaille en collaboration avec l'université d'État de New York à Stony Brook[5].

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) « Lee Krasner », sur Biography (consulté le 11 mai 2018)
  2. a et b (en) Barbara Rose, Lee Krasner : A Retrospective, New York, Museum of Modern Art, , 184 p. (ISBN 087070415X)
  3. Boddy-Evans, Marion. What Paint Did Pollock Use?. about.com. Retrieved on 2007-09-28.
  4. Liv Strömquist (trad. Kirsi Kinnunen), I'm Every Woman Album, Rackham, coll. Le signe noir, , 112 p. (ISBN 2878272218).
  5. (en-US) « Keeping Lee Krasner Visible: Foundation Chooses New Gallery », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 11 mai 2018).

Liens externesModifier