Raoul Albert La Roche

Raoul Albert La Roche
Description de cette image, également commentée ci-après
Raoul Albert La Roche
Naissance
Bâle (Basel)
Décès (à 76 ans)
Bâle (Basel)
Nationalité Suisse
Pays de résidence France / Suisse
Profession
Banquier
Autres activités
Mécène et collectionneur d'art
Ascendants

Louis La Roche (père) et

Emilie Caroline Burckhardt (mère)

Raoul Albert La Roche, né le à Bâle (en Suisse) et décédé le , dans la même ville, est un banquier et également un mécène et collectionneur d'art[1].

BiographieModifier

EnfanceModifier

Raoul La Roche est né (le ) et a grandi à Bâle (en Suisse) dans une famille bourgeoise très penchée vers le monde de l'art.

Il est le second fils de Louis Roche et d'Emilie Caroline Burckhardt. Il étudie à l'école de commerce de Neuchâtel (Suisse) avant de suivre un apprentissage à la Banque de Bâle. Il effectue un perfectionnement à Berlin puis à Londres.

Carrière professionnelle en FranceModifier

En 1912, à l'âge de 23 ans, il s'installe à Paris pour travailler pour la Banque suisse et française (BSF) qui deviendra en 1917 le Crédit commercial de France. Il y fera toute sa carrière jusqu'à sa retraite en 1954.

En 1940, durant l'invasion de la France par l'armée allemande, Raoul Albert La Roche quitte Paris et s'installe à Lyon (France), en gardant son emploi dans sa banque jusqu'à la fin de la guerre. Mais il revint à Paris après la guerre.

Ses liens avec le monde artistiqueModifier

En 1918, Raoul La Roche rencontre Le Corbusier qui le séduit par sa peinture puriste, un mouvement artistique dont Le Corbusier est alors en train de jeter les bases.

En 1922, à l’occasion d’un voyage à Venise et Vicence (Italie) en compagnie de Le Corbusier, Raoul La Roche envisage de se faire construire une villa, nécessairement adaptée à l'exposition de ses nombreux tableaux, modernes et/ou puristes. Après avoir été séduit par Le Corbusier, peintre puriste, il est alors séduit par Le Corbusier, architecte.

Le Corbusier donne ainsi libre cours à ses conceptions d'architecture avant-gardiste, en réalisant son premier projet marquant, la Villa della Rocca[2] située à Paris, dans le Square du Docteur-Blanche.

Cette dernière sera bâtie en mitoyenneté avec celle du frère de Le Corbusier, le violoniste Albert Jeanneret et abritera sa collection d'art qui rassemble des œuvres de Picasso[3], Braque[4], Léger, Gris, Lipchitz[5]. Raoul La Roche fera don de cette villa à Le Corbusier pour qu'il y installe sa fondation.

DécèsModifier

Raoul La Roche est décédé le à Bâle, sa ville natale. Il léguera un tiers de ses collections au musée du Louvre, un autre tiers à la ville de Bâle et le dernier tiers à la fondation Le Corbusier[6].

Sources et référencesModifier

  1. Jean Jenger, Le Corbusier : Choix de lettres, ed. Springer, 2002 (ISBN 3764364556).
  2. Fondation Le Corbusier : Villa Della Rocca.
  3. (en)Christopher Green, Picasso: Architecture and Vertigo, page 21, ed. Yale University Press, 2006 (ISBN 030010412X).
  4. Michèle Richet, Nadine Pouillon, ill. Georges Braque, pages 30,37, 55, Georges Braque: Orangerie des Tuileries, 16 octobre 1973 - 14 janvier 1974, ed. des musées nationaux, 1973.
  5. Georges Bauquier, Fernand Léger: 1925-1928, vol. 3 de Fernand Léger: catalogue raisonné, page 100-230, ed. A. Maeght, 1993.
  6. Testament sur le site de la Fondation Le Corbusier.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

À lire égalementModifier

Liens externesModifier